Accessoires

L’électrostimulation, un complément pour le coureur

Publié le 16/12/2019 Mis à jour le 06/05/2020

Malgré ce mot quelque peu barbare, l'électrostimulation n'est pas dangereuse pour notre santé, bien au contraire ! De plus en plus de coureurs l'intègrent à leur routine et Runpack vous explique pourquoi.

L’électrostimulation, c’est quoi ?

Eh bien, en gros l’électrostimulation se résume à ça : des stimuli électriques sont envoyés via des électrodes collées sur la peau, cela va alors stimuler les muscles qui vont se contracter.

On a donc un stimulus = signal électrique ; une action = envoie du stimulus via l’électrostimulateur et une réponse = contraction du muscle.

Les stimuli sont infimes et donc non invasifs et non dangereux pour notre corps. L’électrostimulateur ne fait que reproduire l’action du cerveau lorsque nous souhaitons contracter nos muscles.

L’usage de l’électrostimulation dans la course à pied

… Ou devrais-je plutôt dire « les » usages de l’électrostimulation.

En effet, l’électrostimulation peut être utilisée pour plusieurs fonctions. Que ce soit pour du renforcement musculaire ou bien de la récupération, du massage ou encore pour soulager, traiter une douleur sans oublier la capillarisation. Selon votre utilité, l’électrostimulateur aura un programme particulier à vous proposer (les fréquences électriques et les intensités seront différentes en fonction de votre programme).

  • Le renforcement musculaire

Pour rappel : oui, le renforcement musculaire est très important en course à pied alors il me semblait important de le faire figurer en premier car être gainé permet d’avoir une bonne posture, de mieux amortir les chocs, d’améliorer sa foulée et donc de limiter les blessures !

Avec un électrostimulateur, le renforcement peut se faire soit en statique (en position de planche, de chaise…), soit en mouvement (squat, deadlift…). Ensuite, l’intérêt va être d’augmenter l’intensité de la stimulation au fur et à mesure. Veillez à toujours mettre une intensité que vous pouvez supporter durant la phase de travail et augmentez-la en fonction de vos sensations. Plus l’intensité est élevée, plus le muscle travaille et donc se renforce. En clair, cet appareil va vous aider à vous renforcer plus efficacement.

Pour information, quelque soit votre objectif : gain en endurance, en force, en explosivité, l’électrostimulateur saura s’adapter à vous grâce à un programme bien spécifique.

  • La récupération

La crème de la crème, quoi de mieux qu’un gros massage maison sans avoir à bouger le petit doigt (bon, si, il faut quand même appuyer sur les boutons au début pour lancer le programme…).

Le programme récupération est à utiliser assez rapidement après votre entraînement (3h max) afin de bénéficier du meilleur rendement possible quant à l’élimination des toxines, la réduction des tensions musculaires et la réduction des douleurs à la fin de l’entraînement.

Les stimuli envoyés par l’électrostimulateur seront plus faibles que pour les programmes de renforcement, par exemple. Le but, ici, va être d’activer la circulation sanguine en douceur, ce meilleur retour sanguin aura pour effet de détendre les muscles.

  • La capillarisation

Déjà, c’est quoi ? La capillarisation c’est l’augmentation des capillaires sanguins afin de rendre les fibres musculaires plus endurantes, plus résistantes à la fatigue. Si on augmente nos capillaires sanguins, la circulation sanguine est augmentée. Par conséquent, le transport de l’oxygène et autres nutriments est amélioré, rendant nos muscles plus endurants.

Ce programme sera donc utilisé en complément de l’entraînement de l’endurance fondamentale. Par exemple, vous pouvez aller faire votre sortie longue en endurance fondamentale, rentrer et poursuivre avec votre électrostimulateur sur le mode capillarisation, cela continuera d’améliorer votre endurance, sauf que là vous n’aurez plus les contraintes des chocs provoqués par la course à pied.

  • Le traitement des douleurs

Douleur musculaire, articulaire, tendinite… des mots/maux dont on se passerait bien lors de notre préparation. En fonction de votre douleur, le programme sera différent. Généralement, pour traiter une douleur la fréquence sera faible. Les stimuli envoyés ont alors une visée drainante et antalgique lorsque les muscles sont contracturés, par exemple.

En conclusion…

L’électrostimulation semble très intéressante et utile pour compléter l’entraînement du runner. Cet appareil ne remplacera jamais votre programme de course à pied mais il sera un bon allié pour votre récupération, votre renforcement musculaire…

Du côté des marques, on retrouve notamment sur le marché Compex et Bluetens.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok