Accessoires

Nouvelle accusation de dopage technologique dans le monde de l’athlétisme

Publié le 23/12/2020

Après les accusations de dopage technologique liées aux chaussures à plaque carbone, c'est au tour de la technologie Wavelight de subir les critiques d'une athlète de renommée internationale.

Dans une interview donnée à BBC Sport Africa, Hellen Obiri a ouvertement critiqué la technologie de guidage lumineux Wavelight, allant jusqu’à la comparer à du dopage technologique. Cette accusation arrive deux mois après les records sur piste de Joshua Cheptegei et de Letesenbet Gidey réalisés sur 10000m et 5000m à Valence, à l’aide de cette nouvelle technologie.


Qu’est-ce que la technologie Wavelight ?

La technologie Wavelight est apparue depuis peu sur les meetings d’athlétisme. Il s’agit simplement d’un guidage lumineux apparaissant au sol, le long de la lice, et donnant un tempo de course à suivre. Cette technologie nouvellement intégrée sur les plus gros meetings d’athlétisme a deux objectifs :

  • Le premier objectif est de permettre aux athlètes de suivre un rythme de course pour pouvoir battre un record, et précisément le record du monde. La technologie Wavelight vient donc prendre le relai lorsque les lièvres ne peuvent plus suivre le tempo imposé par la tête de course. Le rythme imprimé par ces faisceaux de lumière est aussi très linéaire, ce qui ‘nest pas forcément le cas de la cadence donnée par des lièvres.
  • Le deuxième objectif est clairement d’ajouter un peu de spectacle dans des meetings qui en manquent parfois un peu. L’expérience du spectateur s’en voit alors améliorée puisque cela facilite aussi la compréhension de la course, à l’instar de ce qui peut être fait en natation.

Hellen Obiri considère la technologie Wavelight comme du dopage

Pourtant, cette innovation en apparence très positive pour le demi-fond et le fond se voit critiquée par certains athlètes, dont Hellen Obiri, double championne du monde sur 5000m. Elle ne voit pas cette évolution d’un bon oeil et estime que les athlètes qui courent sur les meetings utilisant cette technologie lumineuse sont avantagés par rapport à ceux qui n’y ont pas accès.« Donnons aux athlètes des chances égales, car certains athlètes ne peuvent peut-être pas aller sur ces courses », a-t-elle confié à BBC Sports. Elle va même jusqu’à comparer le recours à cet outil à du dopage technologique : « C’est comme si vous vous dopiez. Je peux comparer ces deux-là, pour moi, ce sont les mêmes choses. »

valence_letesenbet_gidey_5000m_record_du_monde_wavelight_technologie

Selon Hellen Obiri, les performances d’aujourd’hui, aidées de cette technologie, ne seraient donc pas comparables à celles réalisées dans le passé. Elle explique en effet que les anciens détenteurs de records du monde se sont bien plus battus, notamment mentalement, pour aller chercher ces records : « Je ne peux pas comparer d’anciens détenteurs de records du monde comme Dibaba, comme Bekele, et les records du monde actuels parce que pour eux, ils ont eu du mal à battre le record du monde. ». Cette nouvelle accusation fait totalement écho aux reproches de dopage technologique liés à l’arrivée des chaussures à plaques carbone dans le monde de la compétition, sur route comme sur piste. Un manque d’équité est décrié dans les deux accusations. La Kényane explique cependant qu’il y aurait une solution pour palier au manque d’équité lié à l’arrivée de la technologie Wavelight sur les meetings : démocratiser cette technologie et la rendre accessible à tous, sur toutes les compétitions. Au vue du dispositif à mettre en place, il paraît compliqué de voir cette installation sur tous les meetings mais il se pourrait bien qu’elle se fasse de plus en plus sa place sur les pistes, pour faire profiter l’athlétisme d’un peu plus de spectacle.

Crédits photos : NN Running Team

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Thomas

Publié le 23 décembre 2020 à 17 h 08 min

Cette technique n’est pas nouvelle, elle avait déjà été utilisée en indoor aux Etats Unis il y’a quelques dizaines d’années et avait été interdite très rapidement à l’époque..Pourquoi l’utiliser et l’autoriser aujourdh’ui?
au nom de la modernité et de l’évolution technique?
Dans la même veine , comparer l’évolution technique du matériel comme la pour la Perche par exemple et l’évolution du matériel des nouvelles chaussures au carbone par exemple ne tient pas..le perchiste à la Perche en bambou ne pourrait pas gagner du jour au lendemain 1m sans acquérir une nouvelle technique de saut..par contre le coureur de 5000m va gagner 15″ ou plus avec exactement la même technique de course.. c’est bien du dopage..

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok