Chaussures de running

Les chaussures de course trop amorties affectent-elles les performances ?

Publié le 23/02/2022

Dans une chaussure de course, certains coureurs recherchent du confort et un bon amorti avant tout. Le fait d'avoir des chaussures trop amorties peut-il affecter négativement notre technique de course ?

Les chaussures trop amorties peuvent-elles avoir un effet négatif sur notre technique de course ? C’est la question que se posent certains pratiquants, aux États-Unis notamment. Des chercheurs d’Harvard ont donc fait des recherches sur le sujet. Selon eux, que vous portiez des chaussures maximalistes ou minimalistes, votre technique de course ne changera pas pour autant et vous serez toujours autant performant.

Brooks Glycerin GTS 19 guiderails pronation

Une étude menée sur les chaussures les plus souples et amorties

L’étude publiée dans le  « Journal of Biomechanics »,  était de déterminer comment les chaussures les plus souples et rembourrées affectent la raideur des jambes. Selon les chercheurs, lorsque vous courez sur une surface molle, vous augmentez instinctivement la rigidité des jambes pour vous adapter à la surface en question.

Ils ont donc émis l’hypothèse que le fait de courir avec des chaussures très amorties entraînerait une augmentation de la raideur des jambes des coureurs comme s’ils couraient sur une surface molle. En conséquences, la foulée serait donc moins efficace que sur une surface plus ferme.

Pour vérifier cette hypothèse et réaliser ce test, les chercheurs ont demandé à des participants de courir une première fois pieds nus sur un tapis roulant équipé d’une plaque de force, puis de courir trois fois de plus avec trois différents types de chaussures (chacune ayant un amorti plus ou moins souple et épais).

decathlon kiprun kn 500 runpack 5

Les résultats de l’étude

Au final, l’étude révèle aucune différence significative au niveau de la rigidité des jambes des coureurs, en fonction des chaussures essayées. Cela veut dire que les matériaux utilisés dans la semelle intermédiaire des chaussures de running reste trop « rigide » pour affecter la technique et les performances. La raideur des jambes change cependant entre un coureur pied nu et quelqu’un avec une chaussure de course.

Que faut-il en conclure ?

Cela veut dire que vous pouvez courir aussi bien avec des chaussures très amorties que des chaussures minimalistes, sans que cela change pour autant vos performances. Il vaut mieux choisir une chaussure dans laquelle vous vous sentez bien. Bien sûr, cela dépend aussi de vos objectifs.

Sources : sciencedirect.com

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok