Chaussures de running

La METASPRINT, la chaussure de sprint sans pointes d’ASICS

Publié le 15/04/2020

Présentée dans le même temps que la METARACER, la METASPRINT vient révolutionner le monde du sprint avec sa semelle sans pointes !

ASICS a récemment dévoilé plusieurs nouvelles chaussures, dont une paire de chaussures de sprint: les METASPRINT. Ces petits bijoux pour les sprinteurs devaient faire leur apparition aux pieds des meilleurs coureurs sur lors des Jeux Olympiques de Tokyo (on retrouve d’ailleurs la mention de la capitale japonaise à l’arrière de la chaussure, au niveau du talon). Malgré le report de la compétition, la marque japonaise a tout de même décidé de dévoiler ce nouveau modèle, qui vient véritablement bousculer les normes des chaussures de sprint: une chaussure de sprint ultra-légère et sans pointes.

« Nous voulions équiper les coureurs avec une chaussure qui élimine la sensation de retirer les pointes du sol à chaque foulée, mais nous voulions aussi donner à la chaussure un chausson qui s’adapte parfaitement au mouvement naturel du pied. », ont déclaré Yuya Kozuka & Shingo Takashima de l’Institut des Sciences du Sport d’ASICS.

asics-metasprint-2020-spikeless-4

Une chaussure de sprint révolutionnaire

Cette chaussure vient littéralement révolutionner le monde du sprint ! Cela fait des décennies que les chaussures à pointes étaient adoptées pour favoriser la traction des sprinteurs, surtout lors de la phase de poussée en sortie de blocks.

« Une chaussure de sprint sans pointes ? Réellement ? »

À l’instar de Kenichi Harano, Executive Officer et Senior General Manager de l’Institut des Sciences du Sport d’ASICS, les équipes de la marque étaient elles-mêmes dubitatives au début du projet.

« « Une chaussure de sprint sans pointes ? Réellement ? » Ça a été ma première réaction. Mais après coup j’ai étudié le concept et j’ai vu les résultats. Je savais alors que la METASPRINT allait venir révolutionner le monde du sprint. Nous avons allégé la chaussure en enlevant la plaque en métal et l’avons remplacée par un élément permettant une traction sur toute la largeur du pied. Grâce à cela, un sprinteur explosera hors de ses starting-blocks et gagnera des millièmes de secondes essentiels. » a déclaré Kenichi Harano.

  • Une plaque de carbone sans pointes

Sur la METARACER, la plaque rigide avec pointes qu’on retrouve habituellement sous les chaussures de sprint a été troquée contre une plaque en fibres de carbone au design rappelant un nid d’abeilles. Cette structure permet de donner une meilleure traction aux coureurs, en réduisant le temps de contact au sol de la chaussure et améliorant ainsi la propulsion. Les équipes d’ASICS expliquent en effet que les pointes, bien qu’elles soient initialement là pour favoriser la traction, feraient finalement perdre du temps et de l’énergie au coureur à chaque fois que les pointes s’enfonceraient dans le tartan. Sans les pointes qui s’enfoncent dans le  revêtement de la piste, les athlètes transfèrent alors de la puissance supplémentaire à chaque foulée et augmentent ainsi leur vitesse.

asics-metasprint-2020-spikeless-6

Pour prouver la performance de cette nouvelle chaussure, les équipes de la marque ont mené des recherches via l’Institut des Sciences du Sport d’ASICS à Kobe, au Japon, en septembre 2019. Ces recherches ont montré que les sprinteurs pouvaient gagner jusqu’à 6,67cm par seconde en portant ces METASPRINT plutôt qu’une paire de pointes « classique » de sprint. Cela se traduit par un gain d’environ 500 millièmes de secondes sur un 100m (0,048s). Ce gain est considérable ! Surtout quand on sait que pour les sprinteurs le moindre détail compte pour gagner du temps.

En optant pour une semelle extérieure composée d’une plaque en fibres de carbone, les équipes d’ASICS permettent aussi à la chaussure de s’alléger. Les sprinteurs qui la porteront ne devraient presque pas la sentir aux pieds puisqu’elle ne pèse que 136g (à peu de choses près le même poids que les Nike Superfly Elite).

  • Un mesh HL-O stretch

L’empeigne de la chaussure est composée d’un tout nouveau mesh développé pour l’occasion par les équipes de la marque. Ce mesh HL-O permet d’avoir un ajustement optimal du chausson, qui vient vraiment suivre les contours du pied et se présente comme une seconde peau. De quoi garantir confort et bon maintien du pied.

  • Une bonne stabilité du pied

Grâce à la technologie DYNAWRAP, la METASPRINT garantit un bon maintien du pied pour une meilleure stabilité. Sur les côtés de la chaussure, des éléments viennent en effet envelopper le pied depuis la semelle jusqu’au dessus du pied. Le pied est ainsi bien maintenu et peu ainsi être plus stable et plus puissant à chaque foulée.

 


Cette chaussure de sprint est donc une belle révolution dans le monde du sprint. Dès que les compétitions vont reprendre, on devrait très vite retrouver cette METASPRINT sur les pistes, et notamment aux pieds des athlètes sponsorisés par la marque.

Pour pouvoir les acquérir, il faudra tout de même débourser une belle petite somme : 300€ (soit deux fois plus cher que les modèles haut de gamme de sprint chez Nike). Elles devraient être disponibles à compter du 17 avril 2020. Avis aux amateurs !

Caractéristiques techniques de la METASPRINT :

  • Poids : 136 g
  • Prix : 300€
  • Date de disponibilité : à partir du 17 avril 2020

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok