Accessoires

La Chaussette de France s’adapte en produisant des masques

Publié le 14/05/2020

Le monde du sport a fortement été impacté par la crise du COVID-19 qui règne toujours malgré le déconfinement. Pour faire face, les entreprises ont dû s'adapter et beaucoup se sont mis à la confection de masques. C'est le cas de la marque française LCF !

Il est aujourd’hui fortement recommandé de s’équiper d’un masque, pour sortir, pour aller travailler, … et même obligatoire dans certains cas, comme les transports en commun. Fortement aidé par certains acteurs du sport qui se sont adaptés à la situation, en produisant des masques, dans le but de les revendre ou parfois de les donner au personnel soignant.

Beaucoup de clubs, notamment dans le football, ont lancé leurs masques aux couleurs de leurs équipes. Mais c’est le cas également des équipementiers running qui se sont mis à la mode du masque, comme Under Armour, New Balance, adidas ou encore la marque française LCF, dont nous allons parler aujourd’hui.

Logo-Mask-1

La Chaussette de France : de la chaussette au masque

La Chaussette de France appartient au groupe Tismail, fondé en 1961. Basé à Troyes, c’est l’un des derniers fabricants de chaussettes en France. La Chaussette de France existe depuis sept ans et est spécialisée dans les chaussettes outdoor, running, trail, ultra-trail, ski et snowboard. Elle est présente dans plus de 600 boutiques revendeurs en France et dans 200 en Europe.

Depuis la crise sanitaire que traverse le pays, l’entreprise troyenne a dû adapter ses pratiques afin de ne pas mettre en péril la société ainsi que ses 48 employés. Pour cela ils se sont lancés dans la conception de 2 modèles de masques, un pour les adultes et un autre pour les enfants. Ces 2 modèles ont été testés et validés auprès de l’Institut Français Textile Habillement et la Direction Générale de l’Armement pour les masques à usage non sanitaire. Ils sont destinés aux personnels affectés à des postes ou des missions comportant un contact régulier avec le public.

Habituellement utilisées pour la production de chaussettes de ski, les 10 machines de l’usine tournent à plein régime, 7j/7 et 24h/24. Quatre personnes s’occupent de ces machines et une dizaine de personnes sont chargées de la finition, pour une fabrication maximum de 200 000 masques par mois. Cette production de masques 100% made in France permet à l’entreprise de continuer l’activité coûte que coûte, du fait de la demande beaucoup moins importante de chaussettes outdoor. L’activité devrait reprendre petit à petit avec les chaussettes de running/trail très prisées à l’approche des vacances d’été. Il faudra attendre la saison prochaine pour les chaussettes de ski.


Jusqu’à présent 45 à 50 000 masques ont été vendus aux entreprises troyennes et à la mairie. Ils sont très respirants et composés à 56% de coton, 43% de polyamide et 1% d’élasthanne. Ces masques sont lavables quinze fois en machine à 60° et vendus uniquement sur le site internet pour les particuliers : https://la-chaussette-de-france.fr/fr/

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok