Chaussures de running

Sur runpack, découvrez toute l’actualité des chaussures de running des plus grandes marques. Que vous soyez pronateur, universel ou supinateur, que vous couriez 10km ou que vous soyez en pleine préparation d’un marathon, nos experts de la course à pied décortiqueront les nouvelles chaussures de running. Adepte des chaussures Asics, Mizuno, On Running, New Balance, adidas ou encore Nike, vous pourrez retrouver les nouvelles chaussures de vos marques préférées tout comme ceux qui ont une préférence pour Brooks, Saucony, Salomon ou encore Hoka One.

Les marques

Tout savoir sur les chaussures pour courir

Sur runpack, découvrez toute l’actualité des chaussures de running des plus grandes marques. Que vous soyez pronateur, universel ou supinateur, que vous soyez un coureur débutant ou confirmé, que vous couriez 10km ou que vous soyez en pleine préparation d’un marathon, nos experts de la course à pied décortiquent pour vous toute l’actualité des nouvelles chaussures de course à pied. 
Adepte des chaussures ASICS, Mizuno, On Running, New Balance, adidas ou encore Nike ? Vous pourrez retrouver les nouveaux modèles de vos marques préférées tout comme ceux qui ont une préférence pour Brooks, Saucony, Salomon ou encore Hoka One.
Découvrez l’actualité de toutes les chaussures de running développées par les grandes marques. Entendez par chaussures de running les chaussures adaptées pour la route, les sentiers côtiers, les chemins tracés ou encore les bois secs. Ce sont généralement des chaussures assez légères et souples, comparées aux chaussures de trail.

Comment choisir ses chaussures pour courir ?

Selon votre gabarit, votre foulée, votre terrain ou votre fréquence de pratique, il faut adapter votre paire de chaussures pour courir. Pour la route, optez pour des chaussures de running classiques. Pour les chemins et les sorties en nature, choisissez des chaussures de trail. Pour les séances sur piste, optez alors pour des chaussures à pointes.

Quand changer ses chaussures pour courir ?

La durée de vie d’une chaussure de course à pied reste très variable. Certaines chaussures comme la Nike Vaporfly Next% ou encore la adidas Adizero Adios Pro sont des chaussures à plaque carbone et disposent d’une mousse fragile qui leur confère une durée de vie de seulement 200 à 300 km. 
Les chaussures de running et les chaussures de trail dites classiques ont une durée de vie plus élevée, comprise en moyenne entre 600 et 800 km. Les modèles les plus résistants peuvent monter jusqu’à 1000 km mais au-delà, il est conseillé de changer de chaussures pour ne pas risquer de se blesser.

Quelles sont les meilleures chaussures pour courir ?

Il n’y a pas de meilleures chaussures pour courir. Il faut trouver une chaussure adaptée à votre pratique. Certaines chaussures sont plutôt polyvalentes et peuvent être utilisées pour la plupart des types d’entraînements. Cependant, il est toujours mieux d’utiliser plusieurs chaussures, afin d’alterner en fonction de vos séances. Une paire de running pour vos footings, une autre pour les compétitions par exemple. Il faut donc regarder les spécificités des produits : leur légèreté, leur amorti, leur dynamisme etc. Si vous prévoyez de faire de longues distances, là encore certains produits seront plus adaptés que d’autres.
Veillez également à choisir votre chaussure en fonction de votre morphologie et de vos potentiels problèmes physiologiques. Si vous êtes pronateur, il vous faudra un modèle plus stable, renforcé au niveau de la voûte plantaire. De même pour le drop d’une chaussure. Il peut s’avérer important dans votre choix. Généralement conseillé par un podologue du sport, le choix du drop peut influer sur vos risques de blessure.
Autre point à prendre en compte, votre terrain de jeu. Courir sur route n’a rien à voir avec courir dans les bois. Il faut donc choisir une paire de trail pour vos sorties dans les bois, montagnes et chemins techniques, puis une chaussure de running pour la route, la piste et les chemins tracés.

Quelles sont les marques de chaussures pour courir ?

Il existe énormément de marques sur le marché du running. On retrouve des marques pionnières telles que Nike, adidas, ASICS, Brooks, Saucony, Puma, New Balance, Mizuno, Salomon, mais également des marques plus récentes et tout aussi performantes et innovantes telles que Hoka One One, On Running, Altra, Veja, Craft.

Où acheter ses chaussures pour courir ?

Pour acheter vos chaussures de course, il est préférable d’aller en magasin spécialisé. Il est important de se faire conseiller par un spécialiste. Beaucoup de chaussures de course ne correspondent pas à notre gabarit, à la pratique souhaitée etc. Cela va également dépendre des objectifs fixés. Il est donc important de se faire guider, surtout si vous êtes débutants et que vous ne connaissez pas les produits. Des sites spécialisés existent également, mais il est conseillé de connaître le produit que vous achetez pour qu’il vous corresponde au mieux.

Quelles sont les différents types de foulées de coureurs ?

Les chaussures de running présentent diverses caractéristiques. Elles se différencient notamment selon le type de foulée du coureur. On retrouve les chaussures pour les personnes ayant une foulée universelle ou supinatrice, mais également des chaussures adaptées pour les personnes ayant une foulée pronatrice. La différence entre ces deux catégories se trouve au niveau de la semelle intermédiaire. Les chaussures adaptées aux pronateurs sont dotées d’un renfort au niveau de la voûte plantaire pour soutenir le pied. La pronation désigne le fait de trop rentrer son pied vers l’intérieur lors de l’impact avec le sol. Ce renfort permet donc de contrer l’affaissement du pied et agit ainsi favorablement sur les genoux et les chevilles. Cela peut éviter bon nombre de blessures.

Les chaussures pour pronateurs

Toutes les marques proposent des modèles adaptés pour les coureurs pronateurs. Pour n’en citer que quelques-uns, on retrouve la GT-2000 chez ASICS, la Glycerin GTS chez Brooks, la Guide chez Saucony, la Wave Inspire chez Mizuno, ou encore la Cloudace chez On Running.

Les chaussures pour supinateurs

Les chaussures pour supinateurs sont les mêmes modèles que les chaussures universelles. Contrairement aux chaussures pour pronateurs, il n’y a pas de modèles particuliers. Une Ride chez Saucony, une Pegasus chez Nike, une Solar Boost chez adidas ou encore une Rider de chez Mizuno sont adaptées.

Les types de chaussures de course

Chaussures de course sur route

Sur runpack, découvrez également toute l’actualité des chaussures de course sur route. Les chaussures de course sont bien différentes. On retrouve des chaussures très légères et dynamiques pour des séances de fractionné par exemple, des chaussures plus amorties pour des longues distances, mais aussi des chaussures dites polyvalentes et parfaites pour des footings, des moyennes distances etc. Là aussi, que vous soyez un coureur débutant comme confirmé, que vous prépariez des courses de 5 km, des semi-marathons ou des marathons, on vous présente toutes les dernières informations et nouveautés concernant les chaussures de course sur route et les marques associées.
Parmi les chaussures de course les plus connues, on retrouve par exemple la Hoka One One Clifton, la Nike Pegasus, la Saucony Ride, la New Balance 1080, la Brooks Ghost, la ASICS Gel-Kayano, la Mizuno Wave Rider ou encore la adidas Boston.

Chaussures de trail

Sur runpack, découvrez également toute l’actualité des chaussures de trail. Les chaussures dites de trail sont plus rigides et offrent plus de protection que les chaussures de course sur route. Elles sont adaptées pour des sorties dans des bois ou chemins humides ou en montagne par exemple. Là aussi, que vous soyez un traileur débutant comme confirmé, que vous prépariez des trails de 8 km ou des ultra-trails comme la Diagonale des Fous, l’UTMB ou encore Le Raid du Golfe du Morbihan, on vous présente toutes les dernières informations et nouveautés concernant les chaussures de trail et les marques associées.
Parmi les chaussures de trail les plus connues, on retrouve par exemple la Hoka One One Speedgoat, la Nike Pegasus Trail, la Saucony Peregrine, la New Balance Hierro, la Brooks Cascadia, la ASICS Trabuco, la Mizuno Wave Daichi ou encore la Salomon S-LAB Sense.

Chaussures à pointes d’athlétisme

Les pointes d’athlétisme sont réservées pour les compétitions sur piste ou bien les cross. Ce sont des chaussures performantes, qui doivent êtres choisies avec précaution :

La pointure de vos chaussures à pointes doit être parfaitement à la taille de vos pieds. Gardez à l’esprit que vos pieds gonflent légèrement en faisant des efforts, veillez donc à choisir une demi taille de plus que votre pointure habituelle. Il faut qu’elles compriment légèrement vos pieds.
Selon le sport pratiqué, le choix de vos chaussures à pointes sera différent. Par exemple, les pointes de saut conviendront aux sports tels que la perche ou le triple saut. Pour les sprinteurs, les pointes de sprint doivent être rigides pour pouvoir sauter sans peine les haies basses et hautes. Sachez à ce propos que le prix de ces chaussures à pointe à tendance à s’élever à mesure que la rigidité des pointes devient importante. Enfin, les pointes demi-fond sont spécialement indiquées pour les athlètes pratiquant de longues distances.

Les technologies des chaussures de course à pied

Les composantes d’une chaussure de running

Beaucoup de termes sont utilisés pour définir les composantes des chaussures de running et il n’est pas toujours simple de savoir de comprendre le descriptif des marques. 

La tige : il existe plusieurs termes pour définir la tige d’une chaussure tels que l’empeigne ou le mesh. C’est la partie principale de la chaussure qui enveloppe le pied. Pour les modèles légers, on retrouve un mesh très aéré avec peu d’épaisseur, comme sur la Nike Vaporfly Next% par exemple. Sur les chaussures de trail, la tige sera renforcée pour résister aux potentielles déchirures, mais restera quand même respirante pour ne pas étouffer votre pied.
Les renforts : les renforts se situent au milieu de la chaussure, sur les côtés et permettent un meilleur maintien du pied. On peut prendre pour exemple la dernière Ultraboost 21 d’adidas, qui utilise son logo à trois bandes rigides comme renfort supplémentaire.
La coque talonnière : la coque talonnière est renforcée par rapport à la tige et permet de bien maintenir votre talon dans le chausson.
Le pare-pierre : le pare-pierre est surtout présent sur les modèles trails. C’est une partie rigide située au devant la chaussure qui permet de protéger des éventuels obstacles rencontrés sur son chemin.
Les lacets : les lacets, bien qu’ils paraissent anodins, peuvent être déterminants pour votre confort et même pour éviter les blessures.
La languette : la languette se situe sous les lacets et permet d’enfiler la chaussure facilement, de protéger le pied d’une pression excessive et des frottements des lacets.
La semelle de propreté : la semelle de propreté se situe à l’intérieur de la chaussure. Elle peut être changée, notamment pour les personnes pronatrices. Des semelles orthopédiques façonnées chez un podologue viennent remplacer la semelle de propreté pour éviter la surpronation et par conséquent, d’éventuelles blessures.
La semelle intermédiaire : la semelle intermédiaire se situe en dessous de la semelle de propreté, tout le long du modèle, et est rattachée à la tige. C’est cette pièce qui apporte dynamisme et amorti à la chaussure. Elle est composée d’une mousse (ZoomX chez Nike, Boost chez adidas, Flytefoam chez Asics…) et parfois d’une plaque en TPU ou bien en carbone.

La semelle extérieure : la semelle extérieure est celle qui se retrouve directement en contact avec le sol. Elle sera généralement dotée de petits crampons pour les modèles routes et de plus gros pour les modèles trails, dans le but d’avoir une meilleure accroche. Côté matériau utilisé, on retrouve le Continental chez adidas ou encore Michelin chez Mizuno.

Qu’est-ce que le drop d’une chaussure de running ?

Le drop représente la différence de hauteur en millimètres entre l’arrière et l’avant de la chaussure. Plus le drop est élevé, plus la pente de la semelle entre l’arrière et l’avant est conséquente. Sur le marché actuel, le drop moyen est 10 mm. Logiquement, plus le drop est élevé, plus le coureur aura tendance à poser le talon en premier lors de l’impact au sol. C’est donc un fait important à prendre en compte lors de votre achat en fonction de votre foulée. En cas d’attaque talon, on privilégiera généralement un drop moyen ou élevé. À l’inverse, les foulées à attaque avant ou médio-pied pourront s’accommoder d’un drop faible sans trop traumatiser leurs articulations.

Qu’est-ce qu’une chaussure minimaliste ?

Les chaussures de running peuvent être classées sur une échelle allant du minimalisme au maximalisme. L’indice minimaliste permet de déterminer le niveau de minimalisme des chaussures de course à pied en fonction de leurs différentes caractéristiques. Pour qualifier une chaussure de minimaliste, plusieurs critères sont étudiés : l’épaisseur de la semelle, la flexibilité, le poids, le drop et la présence ou non de technologies de stabilité. Plus une chaussure a un indice minimaliste proche de 0%, alors plus elle prône le recours à une foulée dite “naturelle”. Un drop 0 seul ne suffit pas pour qualifier une chaussure de minimaliste.  

Qu’est-ce que le GORE-TEX ? 

Dans la grande famille des chaussures de running, on retrouve également des chaussures adaptées pour les runs hivernaux, froids et humides. Elles sont dotées de la technologie GORE-TEX. Cette technologie rend un textile ou une chaussure totalement imperméable. L’eau ne peut s’y infiltrer et les coureurs gardent leurs pieds au sec. Comme modèles, on retrouve par exemple la Ghost GTX de chez Brooks, la ASICS Gel-Cumulus GTX ou encore la Mizuno Rider GTX.

Les particularités des chaussures de trail

Les chaussures de trail possèdent des particularités par rapport aux chaussures de running. Elles sont logiquement plus résistantes et robustes, pour parer aux éventuels obstacles qu’un traileur peut rencontrer. Pour commencer, elles possèdent toutes à l’avant de la chaussures un pare-pierre (au niveau des orteils). Leurs semelles sont également toujours plus cramponnées et plus résistantes aux abrasions, pour pouvoir arpenter les terrains les plus techniques. Bien sûr, il existe des chaussures pour de la course nature, c’est-à-dire sur des petits chemins peu techniques et peu escarpés. La chaussure se rapproche donc d’une chaussure de running. Mais il existe aussi des chaussures de trail pour des terrains plus accidentés avec des technologies plus poussées.
La plupart des chaussures de trail sont naturellement déperlantes. Cela veut dire qu’en petite quantité, l’eau ne peut pas s’infiltrer dans la chaussure. Cependant, s’il y en a trop, l’eau peut s’infiltrer dans la chaussure. Il est donc préférable pour la chaussure de posséder un mesh respirant, pour une meilleure évacuation de l’eau. En trail aussi il existe des modèles GTX. La technologie GTX rend la chaussure imperméable. Le problème est que si de l’eau rentre à l’intérieur de la chaussure, elle prend plus de temps à ressortir. Parmi les modèles Gore-Tex les plus connus en trail on retrouve : la HOKA Speedgoat GTX, Nike Pegasus Trail GTX, la ASICS Trabuco 9 GTX ou encore la Saucony Peregrine GTX.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok