Chaussures de running

Les prototypes à nouveau autorisés en compétition par World Athletics !

Publié le 09/12/2020

Cette histoire de réglementation des chaussures de compétition n'en finit plus : World Athletics vient à nouveau de faire marche arrière au sujet des prototypes qui seront bien autorisés, mais dont l'utilisation sera encadrée.

Depuis avril dernier, World Athletics, la fédération internationale d’athlétisme, avait interdit le recours aux prototypes durant les compétitions, sur la route comme sur la piste. Mais elle vient de faire marche arrière et de revoir ses règles concernant l’utilisation de chaussures en cours de développement en compétition ! Ce retournement de situation ferait a priori suite aux demandes adressées par les plus grands équipementiers à l’instance internationale.

 

Un amendement aux précédentes réglementations

Un amendement a donc été apporté aux réglementations précédemment établies : les prototypes sont désormais autorisés sur les compétitions où les règlements de World Athletics sont appliqués, avant même leur disponibilité pour leur grand public. Mais ils restent tout de même soumis à une approbation préalable de World Athletics.

L’approbation par World Athletics se fera dans les conditions suivantes :

  • Le prototype doit répondre aux règles techniques imposées par World Athletics (hauteur de semelle, nombre de plaques carbone, etc.)
  • Avant de pouvoir utiliser un prototype, l’athlète (ou son représentant) doit adresser une demande à World Athletics avec les spécifications liées à la chaussure ainsi qu’un exemplaire de la chaussure en développement si c’est demandé (pour une examination approfondie pouvant aller jusqu’à la découpe de la chaussure). L’athlète doit aussi préciser à World Athletics les dates auxquelles il/elle portera la chaussure en compétition et la date à laquelle la version finale du modèle en question sera mise en vente pour le grand public.

Cette nouvelle réglementation laisse donc une plus grande liberté aux équipementiers mais ces phases de test en compétition ne pourront pas s’éterniser. Un maximum de 12 mois sera en effet accepté entre le moment où le prototype est porté pour la première fois et la commercialisation de la chaussure. World Athletics devrait d’ailleurs publier les informations concernant ces dates de validité des prototypes sur son site internet.

NIKE_AIR_ZOOM_ALPHAFLY_NEXT_PERCENT_ATHLETES_RUNPACK

Pas de prototypes aux JO et aux championnats du Monde

Cette nouvelle réglementation a été approuvée le 4 décembre et a une prise d’effet immédiate. Nous devrions donc pouvoir voir quelques prototypes sur les premières compétitions qui arriveront. En revanche, ils ne seront pas autorisés aux Jeux Olympiques ainsi que sur les compétitions relevant des World Athletics Series, à savoir l’ensemble des championnats du Monde.

Jon Ridegeon, CEO de World Athletics a précisé : « Pour compléter le test final de développement de chaussures par les équipementiers, les compétitions ont toujours été une partie importante du process. Cette année a été difficile à la fois pour les équipementiers et les athlètes avec des perturbations pour les productions et un accès réduit aux compétitions pour les athlètes du monde entier. Avec ce nouveau process validé de soumission de spécifications, et de fourniture d’un exemplaire si c’est nécessaire, pour approbation avant une compétition, nous sommes confiants dans le fait que cet amendement n’impactera pas l’intégrité de la compétition. « 

Articles similaires

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok