Chaussures de running

Pas d’interdiction des Nike Vaporfly Next% par World Athletics

Publié le 01/02/2020

La rumeur de l'interdiction de la Nike Vaporfly Next% courrait depuis quelques jours. Mais World Athletics est venu mettre fin au débat hier avec un communiqué de presse annonçant une modification de la réglementation concernant les chaussures de compétition pour les athlètes élite . 

Dans son communiqué de presse, World Athletics (nouveau nom de la Fédération Internationale d’Athlétisme) a annoncé la modification des règles relatives aux chaussures de compétition, par souci de clarté envers les athlètes et les équipementiers, le tout dans le but de préserver l’intégrité de ce sport. Ces modifications ont été approuvées cette semaine par le Conseil de World Athletics, sur la recommandation d’un groupe de travail interne composé d’experts techniques, de scientifiques et de juridiques ainsi que de représentants d’athlètes.

De nouvelles règles pour limiter la surenchère technologique

Les derniers mois ont été riches en nouveautés running, tant les équipementiers font preuve d’innovation sur leurs chaussures de performance. Ces nouveautés technologiques animent les débats et posent question sur l’intégrité du sport et sur les limites fixées à l’équipement utilisé. Plusieurs nouvelles règles ont donc été annoncées dans le communiqué de presse de World Athletics, visant à limiter la surenchère technologique

  • La fin des prototypes en compétition

À partir du 30 avril 2020, afin de pouvoir être portée en compétition, toute chaussure devra avoir été disponible à l’achat par tout athlète (en magasin ou en ligne) pendant une période d’au moins 4 mois. Si un modèle n’est pas librement accessible à tous, alors il sera considéré comme étant un prototype et son utilisation sera interdite en compétition. Finie donc l’apparition de prototypes sur les compétitions, sur piste comme sur route.

  • Une épaisseur de semelle maximale

L’épaisseur des semelles des chaussures ne doit désormais pas dépasser 40mm.

Le saut en hauteur et le saut en longueur disposaient déjà de réglementations spécifiques concernant la hauteur de la semelle. La hauteur de talon maximale autorisée en saut en hauteur est de 19mm. Et pour les deux disciplines, la semelle de doit pas dépasser les 13mm à l’avant du pied.

  • Une seule plaque autorisée

La chaussure ne doit pas avoir plus d’une plaque ou lame rigide intégrée (peu importe le matériau) à la semelle. La plaque peut être constituée de plusieurs parties. En revanche, ces parties doivent être placées sur un même plan (elles ne peuvent pas être placées de façon parallèles ou les unes sur les autres, ni se chevaucher). Pour les chaussures à pointes, une plaque supplémentaire peut être autorisée uniquement pour fixer les pointes à la semelle et l’épaisseur maximale de la semelle ne doit pas dépasser 30 mm.

Il est de notre devoir de préserver l’intégrité des compétitions d’élite en veillant à ce que les chaussures portées par les athlètes en compétition ne procurent aucune aide ou avantage injustes.

Sebastian Coe, Président de World Athletics, a déclaré : « Il ne nous appartient pas de réglementer l’ensemble du marché des chaussures de sport. Cependant, il est de notre devoir de préserver l’intégrité des compétitions d’élite en veillant à ce que les chaussures portées par les athlètes en compétition ne procurent aucune aide ou avantage injustes. En ce début d’année olympique, nous ne pensons pas pouvoir rejeter les chaussures qui sont couramment disponibles depuis longtemps. Toutefois, nous pouvons fixer une limite en interdisant le port de chaussures qui dépassent ce qui est actuellement disponible sur le marché pendant que nous poursuivons notre étude. »

« Je pense que ces nouvelles règles établissent un juste équilibre en offrant une garantie aux athlètes et aux fabricants qui se préparent pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020, tout en abordant les questions qui ont été soulevées vis-à-vis de la technologie des chaussures. Si de nouveaux éléments démontrent que nous devons renforcer ces règles, nous nous réservons le droit de le faire, et ce dans le but de protéger notre sport. »

Les Nike Vaporfly Next% évitent une interdiction totale

En prenant en compte toutes ces nouvelles réglementations, la Nike Vaporfly Next% reste donc bien autorisée sur les compétitions. En effet, la semelle respecte la hauteur maximale autorisée de 40 mm (32 mm à l’avant et 36mm à l’arrière) et elle ne dispose que d’une seule plaque carbone. En revanche, cela semble plus compliqué pour la AlphaFly qui devait être commercialisée dans les mois à venir. Il s’agit de la chaussure avec laquelle Eliud Kipchoge est passé sous les 2h sur marathon en octobre dernier. Nike n’a pas encore communiqué sur les détails de la chaussure et notamment sur l’épaisseur de la semelle. Mais de premiers exemplaires ont déjà été aperçus aux pieds de certains athlètes (au Kenya par exemple). Sur les quelques clichés qu’on peut trouver, on se rend compte que la semelle est plus épaisse que celle de la Vaporfly Next%. Les experts de l’industrie estiment que la hauteur de la semelle de la AlphaFly approcherait les 50mm. Peu de chances donc que ce modèle soit autorisé en compétition.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Protosofthegram (@protosofthegram) le

La course est lancée pour les équipementiers avant les Jeux Olympiques

Les Jeux Olympiques se dérouleront cet été, au mois de juillet à Tokyo. Il reste donc moins de 6 mois avant le début des premières épreuves. Sur les grands événements tels que les Jeux Olympiques, les équipementiers fournissent de nouveaux modèles, innovants et toujours plus performants à leurs athlètes. Mais pour que ces modèles puissent être portés à Tokyo, il devront être disponibles au plus vite à l’achat par tout un chacun. La nouvelle réglementation impose en effet qu’une chaussure doit avoir été disponible à l’achat par le grand public pendant au moins 4 mois afin de pouvoir être portée en compétition. Une belle course s’engage donc pour les marques afin de distribuer leurs innovations 2020 dans les temps, en magasin ou en ligne. On ne devrait donc pas tarder à voir des nouveautés sortir, notamment au niveau des pointes d’athlétisme.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok