Chaussures

Le combat des marques pour la planète !

Publié le 24/09/2019

Depuis plusieurs mois, la lutte contre le réchauffement climatique est au cœur de tous les sujets. La situation étant inquiétante, les marques se doivent de repenser leurs moyens de production.

Nike et Asics notamment, ont récemment dévoilé leurs nouveaux objectifs afin de contribuer à cette lutte contre le réchauffement climatique. Le principal objectif étant de diminuer l’émission de carbone lors de leur production.

Nike

Nike indique ses deux objectifs : réduction des émissions de dioxyde de carbone et zéro déchet, pour une finalité : protéger le futur du sport.

Dans le monde entier, depuis 1980, le nombre de jours au-dessus de 32°C a augmenté de 25%. Cette hausse de température impact fortement les sportifs et notamment les pratiquants des sports d’hiver. Leur terrain de jeu diminue ; par exemple, le nombre moyen de jours de snowboard de qualité dans le monde a diminué de 7% au cours des 30 dernières années et pourrait être réduit à 22% d’ici 2050.

C’est pour cela que Nike a créé son mouvement Move to Zero, avec de nouvelles initiatives :

  • Nike alimentera ses installations en énergie renouvelable à 100% d’ici 2025.
  • Nike réduira les émissions de carbone de 30% de sa chaîne d’approvisionnement mondiale d’ici 2030, conformément à l’Accord de Paris de 2015.
  • Nike transfère 99% de tous les déchets de fabrication de chaussures des sites d’enfouissement.
  • De plus, Nike détourne chaque année plus d’un milliard de bouteilles en plastique des sites d’enfouissement pour créer des fils pour de nouveaux chandails et des empeignes pour les chaussures Flyknit.
  • Les programmes Reuse-A-Shoe et Nike Grind convertissent les déchets en nouveaux produits, terrains de jeux, pistes de course et courts.
nike-movetozero-lutte-rechauffement-runpack

Cela ne s’arrête pas là, Nike possède beaucoup de projets via ce mouvement. Pour en savoir plus, rendez-vous ici : https://purpose.nike.com/climate-and-sport/#running

 

Asics

Afin de parvenir à l’objectif de la réduction des émissions de 1.5°C pour 2050, la marque japonaise prévoit également à partir de 2020, une réduction de ses émissions de dioxyde de carbone de 45% et une réduction de consommation d’eau de 33% lors de son processus de teinture des chaussures (utilisé pour une semelle). Appelé « méthode de teinture en solution », ce processus sera appliqué à plus de la moitié de tous leurs nouveaux produits, de toutes les marques de chaussures de la société : Asics, Onitsuka Tiger et Häglofs.

 

  1. Procédé de teinture en solution (à gauche: teinture en solution, à droite: teinture classique)
    Ajoute de la couleur aux composants de la fibre synthétique à l’état liquide avant la production effective de la fibre
asics-processus-teintureensolution-climat-runpack

2. Le tissu est fabriqué à partir de fibres coloréesasics-processus-teintureensolution-climat-runpack

3. Réduit drastiquement l’utilisation d’eau et les émissions de carbone par rapport au processus conventionnel qui nécessite le trempage et le lavage des tissus.

asics-processus-teintureensolution-climat-runpack

Selon Asics, « cela équivaut aux émissions de carbone absorbées par plus de 25 000 arbres en un an et à l’eau nécessaire pour un million de personnes par jour ».

L’enseigne réaffirme également qu’elle soutient la lutte de la CCNUCC (Convention Cadre des Nations-Unies sur les Changements Climatiques) en rejoignant « Un mouvement mondial pour l’action climatique » et en signant la Charte de « L’action de la mode pour l’action climatique ». Cette action ayant pour but que le secteur de la mode soit à l’avenir « sobre en carbone ».

united-nation-climate-change-asics-runpack

 

Adidas

La marque aux trois bandes a elle été le précurseur de cette action envers l’environnement. En effet, depuis 2015, l’association « Parley for the Oceans » et la marque allemande sont alliés. Ils avaient lancé une gamme d’Ultraboost recyclée, à l’aide des déchets plastiques récoltés sur les plages et les océans.

Une action avait même été mise en place : 1$ reversé à l’association pour 1 kilomètre parcouru avec cette Ultraboost ! (plafonné à 1 Mio$ USD).

Un nouveau modèle était également apparu, la Futurecraft.Loop, la chaussure entièrement recyclée !

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok