Chaussures

Harmonie Mutuelle Semi de Paris 2019 : On y était et on vous raconte !

Publié le 10/03/2019 Mis à jour le 11/03/2019

Runpack était présent ce week-end sur le village du Semi de Paris avant de prendre le départ de la course. On vous fait un bilan de ce week-end et de notre testing avec adidas pour le lancement de la dernière ultraboost 19

C’est une date que la plupart des coureurs de la capitale coche dans leur calendrier annuel, le Semi de Paris est un rendez-vous à part et un évènement d’une ampleur immense. On a pu vivre cette expérience Running et en profiter pour découvrir la dernière ultraboost 19 de chez adidas.

Je me présente, je ne m’appelle pas Henri mais Julien et j’ai plutôt l’habitude des courses officielles. Pour la première fois, j’ai eu la chance d’obtenir mon dossard pour le Semi de Paris 2019, qui s’est tenu le 10 mars. Plutôt familier de cette distance que j’affectionne, mes précédents temps étaient de 1h26 (RP) et 1h28 sur 21,1km. Un bon rythme donc, mais bien loin de la tête de course. Blessé depuis début janvier et une vilaine entorse au genou, j’ai pu démarrer ma prépa pour ce semi 2 semaines avant la course. Autant vous dire que le pari était osé. Retour sur ce week-end génial passé entre le village du Semi de Paris et la course en elle-même. 

Le village du Semi Marathon de Paris se trouvait cette année au Grand Halle de la Villette, au Nord de Paris. Très pratique d’accès, le lieu et l’organisation était au rendez-vous, avec des bénévoles très impliqués et souriants. Un vrai bonheur et l’occasion, aussi, de remercier les 1500 personnes qui ont offert de leur temps pour que l’on puisse courir dans de bonnes conditions. Le village en lui même était composé d’une première partie orientée course et logistique, tandis que dans la seconde, les marques et courses partenaires vantaient les mérites de leurs produits. 

Adidas, en tant que sponsor principal du semi de paris depuis quelques années désormais, déployait un dispositif impressionnant (que vous pouvez retrouver sur notre story instagram @runpackfr) en plein coeur du hall. Produit mis en lumière : la dernière ultraboost 19 et son retour d’énergie infini ! Sur la gauche, une partie testing vous permettait d’essayer les chaussures, tandis que l’animation centrale offrait aux coureurs l’immersion au coeur du semi et de son dernier kilomètre. Courir le semi à J-1 du semi. Une expérience qui se poursuivait autour du stand avec le détail des différentes technologies de l’ultraboost 19 ainsi que la fameuse photo « semi marathon de paris » avec comme toile de fond, la dernière campagne de communication d’adidas. 

J’ai eu la chance de participer au testing des dernières ultraboost 19 en compagnie d’une vingtaine d’autres inscrits et d’aller défouler mes jambes (qui ne tenaient déjà plus en place), lors de 5km accompagné par les coachs adidas. Invité de luxe, Florian Carvalho, membre du club adidas runners, se joignait à nous pour cette session. Pour vous faire une idée, il détient deux victoires aux championnats d’Europe (en plus de 3 seconde places) et est 9 fois champion de france sur des courses de fond. Un sacré palmarès et un personnage très souriant et disponible. Adidas lui a même fait la surprise de célébrer son 30ème anniversaire sur le village. Un chouette moment. 

Pour en revenir aux chaussures, on reste sur une ultraboost et on retrouve ainsi ce qui fait sa force : la technologie boost, agrémentée de 20% de boost en plus, et un style inimitable. Honnêtement, cette chaussure me fait vibrer visuellement et son mesh est hyper confortable. Je suis en revanche un peu moins emballé par le côté technique, même si elles m’accompagneront sans doute pour des sorties en endurance fondamentale ou en footing long. On manque un peu de maintien en raison du mesh très souple par exemple. Mais c’est ce qui offre également ce confort dingue … alors, choix cornélien ! Les retours des autres participants étaient plutôt positifs et si l’on compare la UB19 aux anciennes versions de l’ultraboost, on est en vrai progrès. Bilan : si vous aimez l’ancienne, vous adorerez la nouvelle. Si vous voulez aller chercher des chronos, privilégiez la gamme Adizero. Si vous ne voulez pas courir avec, achetez là pour la rue et le quotidien, elles sont tellement agréables à porter …

Le reste du village était également animé, avec des ateliers, des conférences et de nombreuses marques partenaires présentes. On a par exemple noté la présence de Garmin, BV Sport, Shapeheart, les chaussettes de la fameuse Marine Leleu, la chaussette de france, airfrance running et de très nombreuses courses partenaires. Mention spéciale aux Courses de Chablis (si vous aimez le vin blanc) qui vont proposer cette année un parcours inédit au coeur du vignoble, couplé de dégustations !

Fin de mon passage sur le village, un verre en terrasse, un bon plat de pâtes et au lit. Demain, c’est Semi de Paris !

Le réveil a 6h45 est compliqué, le temps pluvieux et on sent que cette édition (comme les précédentes) risque d’être un combat avec la météo. Déjeuner puis dernières vérification de l’équipement de course. Pour ce premier semi de paris, on va reprendre les bases : T-shirt Adidas Supernova, Short Adidas Supernova et l’inévitable veste imperméable de Running (Adidas encore). Aux pieds, les Adidas Adizero Boston 6 m’accompagnent pour la première fois en course officielle. Pour le brassard, je choisis finalement mon Quad Lock, qui me comprime un peu moins le bras que celui de Shapeheart. Pas de gel, pas de complément alimentaire, tout au naturel. Un peu de crème anti-frottement et me voilà recouvert d’un immense poncho de pluie pour aller m’échauffer. 20 minutes de footing avant d’arriver aux vestiaires.

Tout est bien indiqué et les bénévoles très chaleureux malgré les conditions. Le temps n’est pas au rendez-vous et la pluie se mêle aux bourrasques de vent. Direction les SAS de départ, un peu loin, pour finir l’échauffement. Ce sera rouge, soit < 1h35 pour ma part. Après 10 jours de prépa, je me suis fixé un objectif d’1h35 et je pense avoir les jambes pour le tenir. Le premier départ est donné pour les athlètes Handisport à 8h58, soutenus par les applaudissements de l’ensemble des participants. C’est le moment que choisi le soleil pour pointer le bout de son nez et rendre cette course d’emblée plus agréable. Une belle surprise puisque c’est la première fois, depuis bien longtemps, que nous pourrons courir au sec à Paris! S’élancent ensuite le SAS Elite, puis tous les autres. Le parcours a été modifié et est inauguré spécialement en cette édition 2019. Un passage direction Bastille, les quais puis direction le Bois de Vincennes avant un retour quai d’Austerlitz.

La première partie de mon semi est plutôt encourageante, avec des temps de passage aux alentours des 4’15. Je me fais ensuite surprendre par quelques dénivelés bien sympa, et perd un peu de mon avance. Le vent se manifeste davantage à l’approche du Bois de Vincennes et je m’accroche encore. La suite sera plus compliquée, avec des temps proches de 4’30 au km et surtout, un vent de face assez violent. Mon manque de prépa se paie directement lors des 3 derniers kilomètres ou les coureurs finissent au mental, tandis que mes jambes me lâchent. Je m’accroche au chrono et termine finalement en 1h34. Une performance honorable dont je ne suis qu’à moitié satisfait …

Pour le podium, on retrouve chez les femmes : Nancy Kiprop en 1h09 suivi de Lydia Mathati. A la troisième position, la française Clémence Calvin termine en 1h10. Côté hommes, le trio de tête se compose de Hizkel Tewelde (1h04), Derara Hurisa (1h04) et l’ambassadeur adidas Florian Carvalho (1h05). 

Un grand merci à Harmonie Mutuelle, Adidas et tous les bénévoles qui ont oeuvré à la réussite de cet évènement. Félicitations aux 33 348 finishers et à l’année prochaine ! 

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok