Chaussures de running

Yoann Stuck : « Je suis un peu un geek de matos de running »

Publié le 06/02/2020

Si vous pratiquez le trail, le nom de Yoann Stuck doit bien évidemment vous dire quelque chose. Ce coureur au profil et au parcours atypique a su très vite séduire les marques et le monde du trail. Nous avons eu la chance de pouvoir lui poser quelques questions à l'aube de cette saison 2020

Peux-tu te présenter en quelques mots à nos lecteurs ? 

Je m’appelle Yoann Stuck, j’ai 37 ans et je vis près de Lyon mais suis originaire d’un petit village du Vaucluse, Châteauneuf de Gadagne. Je vis en couple avec Estelle et nous avons une petite fille de 4 ans, Charlee.

Yoann-Stuck-Iamwoodstuck-run-running-trail-runpack

 

Quel a été ton parcours pour arriver à ce niveau ? 

Il y dix ans, je me suis arrêté de fumer et j’avais une hygiène de vie pourrie. Afin d’éviter de tomber encore dans les excès, je me suis mis à courir ; 20 minutes au départ, puis à force de me perdre et de persévérer, je me suis inscrit à des courses, puis en club ; j’ai progressé petit à petit et commencé à gagner des petites courses autour de chez moi.

 

Quel est ton meilleur souvenir en compétition ? La course dont tu es le plus fier ?

Mon plus beau souvenir est sans doute la première fois que j’ai fait le Marathon du Mont Blanc ; j’étais avec ma compagne et des amis et l’ambiance, les paysages m’ont immédiatement attiré vers le trail. La course dont je suis le plus fier ? Je ne sais pas, mais ma victoire aux Cabornis a été le déclencheur de beaucoup de choses puisque j’ai été approché par mon premier sponsor (New Balance) suite à cela et j’ai commencé je crois à prendre plus au sérieux ma pratique : avoir un coach, optimiser mes entrainements, ma récup…

 

Quels sont tes objectifs pour cette saison 2020 ?

Je vais une fois de plus à l’Ecotrail de Paris en mars ; mais je fais aussi le Marathon des Sables en avril. Puis, le Lavaredo et la CCC.

 

Tu as créé ta propre marque iamwoodstuck. Pourquoi t’être lancé dans cette aventure ?

Ma marque, iamwoodstuck, ça s’est fait naturellement, sans prise de tête. J’ai eu l’idée de faire une casquette, puis un t-shirt et en fait, on a fini par faire différentes choses, y prendre goût et voir plus loin car les gens sont réceptifs et ça fait très plaisir.

 

Quel est l’ADN de ta marque ?

Il est forcément fait un clin d’œil au célèbre festival Woodstock de culture hippie dans le nom de la marque ; c’est avant tout du fun, des good vibes, la passion de l’outdoor et l’envie par ce biais de rassembler une communauté autour des mêmes valeurs. La volonté n’est en aucun cas de proposer une marque de running, mais plutôt une marque qui se veut de plus en plus responsable, dans sa consommation et sa façon de vivre.

 

Tu fais également partie de la team Brooks et Gore. Peux-tu nous expliquer en quoi consiste ces partenariats ? Quels échanges entretiens-tu avec ces marques ? 

Avec Gore et Brooks, j’ai des partenariats où j’ai la chance d’être équipé en textile pour l’un et en chaussures pour l’autre. Je travaille depuis plusieurs années avec Gore dont je suis complètement fan de par la technicité des produits et l’innovation constante. Je donne mon ressenti sur les produits, on se rencontre régulièrement; c’est très agréable d’être accompagné par une marque comme Gore. Ma relation avec Brooks est plus récente même si je connaissais bien évidemment leurs produits. De même, je suis en recherche de partenariat sur du long terme, afin de rencontrer plus qu’une équipe de travail. J’ai testé les produits avant et je connaissais les personnes de l’équipe depuis plusieurs années déjà. La confiance et la fidélité sont des valeurs importantes pour moi. Je suis un peu un geek du matos alors savoir comment ça marche, comment c’est produit, pensé etc, c’est mon kiff; alors quand les marques me demandent mon avis, je prends cela très à cœur. Ce n’est pas que des produits gratuits ou une enveloppe financière sinon ni les marques, ni les athlètes n’y trouveraient leur compte.

 

Yoann-Stuck-Gore-GoreTex-Sakedry-run-running-runpack

 

Lorsque tu pars en compétition, que contient ton sac ? Emportes-tu un objet fétiche ou pratique dont tu ne peux pas te passer ?

J’essaye d’être le plus léger possible en général; quitte à parfois tenir une flasque à la main. Parfois, le matériel obligatoire rend le léger impossible ! Sinon, le minimum pour m’alimenter et m’hydrater, ma veste Shakedry selon les conditions climatiques prévues; je n’ai pas d’habitude particulière, juste un objet que j’emporte quand je suis loin ou quand je pars longtemps et qui symbolise ma famille: c’est une minuscule boite en argent et qui contient trois anges.

 

Quelle est ta chaussure favorite du moment et pourquoi ?

La Hypérion Elite ! C’est une nouvelle gamme chez Brooks et je suis heureux de voir que la gamme suive les nouveautés du moment. C’est une chaussure dynamique avec sa fameuse plaque carbone. En plus de cela, le confort est génial sur cette chaussure. J’ai pu la tester et j’en suis ravi. J’ai hâte de la mettre sur des courses.

 

As-tu un petit conseil en termes d’équipement à donner à nos lecteurs ?

Ne pas se surcharger. Je suis adepte du minimalisme et je préfère prendre le strict minimum sans bien-sûr me mettre en danger. Se blinder d’équipements ne fera pas avancer, au contraire ce sera plus un handicap qu’autre chose. Je prends de bons équipements comme ma Shakedry Goretex de chez Gore qui est très légère et très « packable » mais qui reste utile peu importe les intempéries. Pour les chaussures, aller chez un spécialiste Running et se faire conseiller. Il ne faut pas suivre la mode mais plutôt les conseils appropriés à sa foulée, son poids, son utilisation et sa fréquence hebdomadaire.

 

Crédits photos : Iamwoodstuck

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok