Vêtements

Mary Cain et Nick Willis rejoignent la marque Tracksmith

Publié le 13/05/2020

La marque américaine Tracksmith a annoncé l'arrivée de deux nouveaux athlètes dans son équipe: Mary Cain et Nick Willis. Ces deux coureurs rejoignent donc la marque pour la mettre en avant sur les compétitions, mais également pour y travailler à temps plein. Un partenariat peu habituel dans le monde du running et de l'athlétisme.

La marque américaine Tracksmith, basée à Boston, a annoncé aujourd’hui deux nouveaux partenariats avec des athlètes de renommée internationale: Mary Cain et Nick Willis. Ces deux athlètes faisant partie de l’élite mondiale rejoignent donc cette marque qui se positionne pourtant plutôt comme la marque des coureurs amateurs: ceux qui aiment le sport et qui s’attachent à trouver un équilibre entre leur vie professionnelle, personnelle et un niveau de course à pied assez élevé.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tracksmith (@tracksmithrunning) le

Contrairement aux contrats de sponsoring habituels, les deux athlètes ne seront pas simplement des égéries de la marque, mais aussi de véritables employés à temps plein de Tracksmith. Un type de contrat qu’on n’a pas l’habitude de voir dans le monde de l’athlétisme et de la course à pied, avec d’ailleurs aucune clause d’obligation de performance. Une belle initiative de la part de l’équipementier américain qui souhaite s’engager au mieux auprès d’athlètes afin d’éviter qu’ils ne se retrouvent dans des conditions précaires. Le PDG de Tracksmith, Matt Taylor, a ainsi confié à Runner’s World dans une interview que les deux coureurs ont été engagés pour leurs compétences professionnelles et pas seulement pour leurs capacités à courir vite. Mary Cain devient alors Community Manager de la marque dans la région de New-York. Elle aura pour missions de développer la communauté Tracksmith à travers des runs collectifs dans la région de New York et l’animation de groupes de discussion (ces activités sont lancées uniquement virtuellement pour le moment bien entendu). De son côté, Nick Willis sera en charge des projets événementiels avec l’organisation de stages et de courses.

Un tournant dans la vie de ces athlètes

En novembre 2019, Mary Cain avait pris la parole sur les réseaux sociaux et face aux médias pour dénoncer les pratiques de son ancien entraîneur (le sulfureux Alberto Salazar, au coeur de l’Oregon Project soutenu par Nike). Elle y dénonçait une pression qui l’atteignait aussi bien psychologiquement que physiquement. Cette affaire avait beaucoup fait parler. Le nouveau partenariat dans lequel se lance la coureuse américaine est pratiquement aux antipodes de ce qu’elle a pu vivre sous son « ère Nike » et devrait lui permettre de vivre et de s’entraîner au quotidien avec l’esprit plus léger.

Nick Willis était quant à lui sponsorisé par adidas depuis 7 ans maintenant. Il s’engage donc dans ce nouveau projet en ayant pour ambition de s’investir personnellement dans le monde du running, et pas seulement en prenant part à des compétitions. Tracksmith étant simplement une marque de textile, Nick Willis devra pourtant se débrouiller pour obtenir de quoi se chausser. Il a avoué à Runner’sWorld avoir plus de 100 paires de chaussures dans son garage qui devraient largement faire l’affaire pour l’accompagner sur ses entrainements et ses compétitions. Il a d’ailleurs partagé une belle partie de sa collection adidas à la veille de l’annonce du partenariat avec Tracksmith:

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Nick Willis (@willisnick) le

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok