Testing

Runpack teste et donne son avis sur la Suunto 5

Publié le 05/08/2019 Mis à jour le 07/08/2019

Performante, robuste, bon look, excellente autonomie. La Suunto 5, sortie en mai 2019, a été testée par l'équipe Runpack. En voici un récapitulatif avec quelques explications.

Testeur : profil féminin, 1 à 2 entraînements par jour (running, vélo, natation, renforcement musculaire).

Remplaçante de la Suunto Spartan Trainer WHR, la Suunto 5 se dévoile comme une montre GPS de milieu de gamme, aux multiples modes sportifs (80), à laquelle ont été ajoutées de nouvelles mesures métriques que l’on ne retrouve pas sur les autres modèles comme la Suunto 9, modèle haut de gamme.

Design

La Suunto 5 se décline sous 4 variantes, à savoir White, Burgundy Cooper, Graphite Cooper et celle que nous avons pu tester : la All Black. Grande fan du All Black que je suis, je la trouve vraiment élégante. La Suunto 5 attire les regards sur le poignet. Ayant un poignet fin, la montre prend de la place. Pour les Garmin addict, on peut la comparer à la Fenix 5 Plus en termes de dimensions, mais qu’on se le dise avec ce genre de montre, on est là pour viser la performance plus que le « outfit of the day ».

5 boutons. L’utilité des boutons nous est expliquée lors de la première utilisation, pratique quand on n’a jamais eu de Suunto entre les mains comme moi…

L’interface est simple, à modifier selon nos envies, mais elle n’est pas tactile.

Autonomie

Le rêve ! La Suunto 5 m’a étonnée de par sa grande capacité d’autonomie et de par sa gestion intelligente de la batterie. 20h en mode « Performances » (qualité maximale) jusqu’à 40h en mode « Endurance » (autonomie prolongée grâce à une économie d’énergie). La précision est bien entendu moins bonne en « Endurance », mais pour l’avoir testée une fois ça reste correcte et ça dépanne en cas de manque. Il est également possible de personnaliser les paramètres « batterie » pour encore gagner des heures d’autonomie.

Petit bonus, la montre nous rappelle de la recharger quand elle sent venir un entraînement. Cela m’est arrivé une fois, la veille d’une séance de course à pied ma Suunto 5 m’a envoyé une alerte pour que je la recharge avant mon entraînement du lendemain. Eh oui, la montre apprend à nous connaître, elle comprend notre rythme d’entraînement, pratique donc !

Avec tout ça, vous ne serez jamais en panne, votre Suunto 5 ne vous laissera jamais sur le côté. L’économie de batterie + le rappel la veille d’un entraînement… que demandez de plus.

Fonctionnalités

Les profils sportifs…

Personnellement, sur les 80 profils « sport » de la Suunto 5 je n’en ai utilisé que… 3, à savoir la course à pied, le vélo et la natation en piscine (étanche jusqu’à 50m). En plus de cela, pour une même activité, par exemple la course à pied, on dispose de différents profils qui sont « basique », « course » ou « puissance ».

La montre intègre également un mode triathlon, mode qui sera prochainement développé chez OpenTri.

Pour les sportifs enchaînant différents sports comme lors des raids multisports ou bien des duathlons, il est possible de changer le profil sportif en cours d’utilisation. Pour ce faire, il suffit d’appuyer quelques secondes sur le bouton du haut et d’aller chercher le profil suivant parmi la liste. Utile donc.

En l’occurence, pour les traileurs ou randonneurs, il n’y a pas de baromètre, donc pas d’altimètre barométrique, il faudra se contenter d’un altimètre GPS.

Un vrai coach…

Déjà présent sur la Suunto 3, à nouveau, la montre Suunto 5 se transforme en un vrai coach sportif grâce à l’algorythme Firstbeat. Que l’on souhaite entretenir, améliorer ou booster notre forme ? Il suffit de choisir un des trois profils et la montre se charge de tout.

Ainsi, chaque Lundi, la Suunto 5 nous concocte un programme d’entraînement pour la semaine en fonction de nos capacités, notre niveau de forme. Nous savons donc quel entraînement faire, quel jour, combien de temps et à quelle intensité. Chaque matin également, la montre se régule en fonction de divers paramètres. Le sommeil, un oubli de séance dans la semaine, le niveau trop facile ou trop difficile… la montre s’adapte à NOS besoins qui nous sont propres !

Génial, non ? Cette technologie est très utile pour les personnes un peu perdues avec les plans d’entraînement, un peu moins utile pour les sportifs qui ont déjà leur programme dans la tête.

Ensuite, une fois l’entraînement fait, on l’enregistre et on peut aller consulter toutes nos données sur notre smartphone. Pour ce faire, il est nécessaire de synchroniser la montre Suunto 5 à l’application « SUUNTO » (remplaçante de l’appli Movescount).

Body Ressource…

En plus de programmer des entraînements, la Suunto 5 nous indique si nous sommes prêts à faire un effort physique, ou non. Comment ? Le principe est assez simple. En fonction des paramètres qu’elle enregistre, la montre nous informe sur notre niveau de forme. Plus nous sommes fatigués, stressés, actifs, moins le niveau sera élevé. À l’inverse, si nous sommes reposés, en forme, alors ce même niveau sera plus élevé. En somme, cela permet de prévenir le surentraînement et donc les blessures.

Running

 

Côté course à pied, la montre est complète. Bouton du haut, exercice, course basique, j’attends que les sigles de la FC et de la navigation soient au vert, si jamais je souhaite modifier/activer des paramètres (tour auto, mode batterie, navigation, fractionné…) je descends dans les options puis hop, début !

Sur l’écran principal, on retrouve :

  • 5 zones pour la fréquence cardiaque autour du cadran (toutefois modifiable dans les options si vous préférez plutôt voir vos zones d’allure (à définir dans les options))
  • La distance
  • La FC
  • L’allure
  • Le temps

Clic sur le bouton du milieu, sur l’écran suivant, on retrouve :

  • Temps, FC moyenne au kilomètre.

Clic sur le bouton du milieu, sur l’écran suivant, on retrouve :

  • La carte GPS : à savoir qu’il est possible de programmer un parcours (sur l’appli smartphone) et de le suivre ou de naviguer vers un point d’intérêt.

Si vous programmez un entraînement en fractionné (simple, pas de pyramidal sur la Suunto 5), l’écran dudit fractionné se retrouvera entre les données au kilomètre et la carte GPS (troisième écran quoi).

Course terminée ou simple pause (le mode auto-pause est à activer dans les options), on appuie sur le bouton du haut. Fin. Tel un vrai coach la Suunto 5 vous demande comment ont été vos sensations, allant de « Excellentes » à « Médiocres ».

Ensuite, vous retrouvez toutes les informations sur votre course : durée, distance, allure, cadence, pas, FC avec graphique, zones d’intensité, calories, temps de récupération, PTE, EPOC, VO2Max, ascension/descente avec graphique.

Pour les runners à la pointe, vous pouvez tout à fait coupler la montre avec un capteur de puissance Stryd.

Pour revoir les données de vos entraînements sur votre montre, il faudra cliquer 3 fois sur le bouton haut avant d’arriver sur l’écran « Journal » qui garde en mémoire vos sorties.

Mon avis :

Selon moi, la Suunto 5 est une excellente montre GPS multisport ! Les données que l’on retrouve sont fiables et très intéressantes, la montre nous informe sur notre niveau de forme, ce qui nous permet d’optimiser nos phases d’entraînement et de récupération. Malgré une prise en main compliquée, je me suis fait à la montre et j’avoue que je vais avoir du mal à m’en séparer finalement car elle me permet de faire tous mes entraînements sans m’inquiéter quant à son autonomie, son étanchéité, sa fiabilité, etc… Si j’avais à la conseiller, je la conseillerais davantage à des sportifs courant plusieurs heures par semaine, préparant une course ou pratiquant plusieurs sports (comme pour le triathlon).

Retrouvez la Suunto 5 à 329€. Un prix qui peut faire peur mais pour tout ce qu’elle offre, pour tout ce qu’elle permet de faire, on a là un excellent rapport qualité/prix !

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok