Chaussures de running

Chris Thompson, athlète On Running, se qualifie pour les JO en Nike Vaporfly Next%

Publié le 26/03/2021

Grosse performance libératrice pour Chris Thompson qui s'est qualifié pour les JO en remportant les sélections britanniques sur marathon. Un marathon qu'il a couru en Nike Vaporfly Next% alors même qu'il est sponsorisé par la marque On Running !

Alors que la plupart des marques proposent désormais des chaussures à plaque carbone, cela nous étonne toujours de voir athlètes qui ne sont pas sous contrat avec Nike, continuer à courir avec des Vaporfly Next% masquées. C’est notamment le cas de Chris Thompson, athlète sponsorisé par On Running, qui vient de remporter le marathon de sélection olympique britannique en 2h10’52… chaussé de Nike Vaporfly Next%. Une joie énorme pour l’athlète pour qui le rêve olympique va pouvoir se réaliser en juillet prochain.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par RUN’IX (@run_ix)


Ce n’est pas la première fois que ce coureur est aperçu en compétition avec les chaussures de la marque au swoosh aux pieds. C’était notamment déjà arrivé l’an passé sur le semi-marathon de Londres mais à cette époque-là, la marque suisse n’avait toujours pas lancé son propre modèle à plaque carbone. La Cloudboom n’est en effet arrivée que quelques mois plus tard et cela aurait pu expliquer le port de chaussures concurrentes par Chris Thompson, à défaut d’équivalent chez On Running.

On Running Cloudboom plaque carbone

On Running travaille activement sur un nouveau modèle à plaque carbone

En juillet dernier, la Cloudboom a vu le jour mais ses caractéristiques techniques semblent visiblement ne pas satisfaire pleinement tous les athlètes. Nous avons d’ailleurs eu l’occasion de tester ce modèle que nous avons effectivement trouvé un peu rigide et bien moins réactif que les chaussures concurrentes. L’accroche de la semelle y est cependant très intéressante.

Mais On Running est actuellement en train de travailler un nouveau prototype dont le développement a pris plus de temps que prévu. Faute de pouvoir lui proposer un modèle assez performant, la marque suisse a donc pleinement autorisé son athlète à courir avec une chaussure alternative. Un belle preuve d’ouverture d’esprit de cette marque qui se soucie de ses athlètes et qui ne voulait ainsi pas freiner l’accession au rêve olympique de Chris Thompson.

Cela en dit tout de même long sur la bataille qui fait rage entre les équipementiers qui tentent tous de rivaliser avec les meilleurs modèles du marché. Le monde du running est aussi clairement en train de prendre un nouveau tournant flagrant, où l’équipement est désormais considéré comme un facteur de la performance à part entière par les athlètes en quête de gros chronos. 

Crédit photo : British Athletics

Articles similaires

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok