UTMB 2021 – On a échangé avec Audrey Tanguy du team HOKA

Publié le 27/08/2021 Mis à jour le 13/09/2021

Audrey Tanguy, athlète du team trail HOKA, a pris le départ de l'UTMB ce vendredi 27 août à 17h. On a pu échanger avec elle, autour de la course et de ses équipements.

 Double vainqueur de la TDS, comment appréhendes-tu ta première participation à l’UTMB vendredi ?

Un peu c’est un euphémisme, j’appréhende beaucoup oui ! C’est une course qui est très longue et il peut s’y passer beaucoup de choses. Forcément, on appréhende. Je pense que tous les coureurs sont dans le même cas. La montagne sera toujours plus forte que nous. J’ai un peu d’expérience avec la TDS, mais ça veut pas dire que je vais partir confiante.

audrey tanguy tds 2019 hoka 2

Crédit photo : Timothée Nalet / peignée Verticale

Qu’est-ce que représente l’UTMB pour toi ?  

Ben en tout cas, c’est ce que je dis souvent. Enfin, s’il y avait une course que j’aimerais gagner dans ma carrière, c’est l’UTMB, donc au niveau trouillomètre on est on est pas mal, même si j’essaye de travailler dessus. 

Quels seront tes prochains objectifs sportifs ? 

Pour l’instant rien, je ne sais pas dans quel état je vais finir après la course. J’ai fait une grosse saison, avec des grosses courses, des gros objectifs. Il ne faut pas non plus être trop gourmand. Si j’ai bien récupéré et si j’en ai envie, j’envisage une course plaisir en fin d’année, mais sur un format plus court et avec des amis !

Tu vas courir en Speedgoat EVO pour cet UTMB, c’est ton modèle préféré chez HOKA ? 

Alors j’en ai deux. La Speedgoat 4 et la Speedgoat Evo que j’utilise principalement parce que je fais de l’ultra. Sur route, je dirais la Carbon X2 ou la Mach 4. Je pourrais aussi rajouter la Rocket X ! Pour revenir au trail, le petit défaut de la Speedgoat serait sa stabilité, notamment lors des descentes, ce qui n’est pas du tout mon point fort. Mais son confort et sa légèreté font selon moi, une très bonne chaussure pour ce type de distance et ce type de surface.

audrey tanguy tds 2019 hoka

Crédit photo : Timothée Nalet / peignée Verticale

Portes-tu beaucoup d’intérêt aux équipements avec lesquels tu coures ? 

Oui, c’est quelque chose de très important et surtout en ultra parce qu’on porte les équipements longtemps et le moindre petit défaut peut devenir très embêtant sur une course. J’ai souvent des problèmes avec mes sacs et il y a des courses où c’était l’horreur. A la fin de la course, je devais tenir le sac avec la main parce que ça me brûlait les épaules, là. On s’entraîne beaucoup toute l’année pour essayer d’être le plus performant possible, donc c’est vrai qu’on aime bien aussi que le matériel suive. 

As-tu testé le nouveau modèle Zinal ?

Alors non, je ne l’ai pas encore essayé. Puis en plus là je ma préparation ça s’y prêtait pas. Mais j’ai hâte de la tester dès que je la reçois !

Tu participes avec HOKA sur le développement produit ? 

On a eu plusieurs rendez-vous avec HOKA pour donner nos points de vue sur certains modèles, notamment sur la Zinal. Moi, je me suis pas trop exprimée, mais Nicolas Martin par exemple a fait des retours sur la Zinal. C’est un bon point pour les marques car ils ont l’avis des élites, mais aussi des consommateurs. On a pas forcément le même usage des produits, notamment par rapport à la vitesse à laquelle on court. Je pense que les avis sont importants et qu’au final c’est plutôt le retour du grand public qui est à privilégier.

audrey tanguy tds 2019 hoka 1

Crédit photo : Timothée Nalet / peignée Verticale

As-tu un objet ou un vêtement fétiche que tu prends tout le temps avec toi lors des compétitions ? 

Non, je pense que je suis tellement quelqu’un de stressé, que si je commençais à avoir des superstitions, je passerais ma journée à avoir des tocs, alors je préfère ne pas commencer.

As-tu un conseil équipement à donner, pour courir un ultra-trail ? 

Tester le matériel avant de avant une course. Notamment de tester le matériel plein une fois dans le sac. Pour les femmes notamment, je pense que le sac peut vraiment causer des soucis. C’est compliqué et ça prend du temps de trouver un sac qui nous corresponde. C’est aussi valable pour les chaussures, évidemment, mais moi j’ai eu plus de soucis au niveau du sac d’hydratation.

Crédit photo mise en avant : Timothée Nalet / peignée Verticale 

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok