Chaussures de running

On a interviewé Dorian Louvet avant sa participation au marathon des Sables !

Publié le 14/09/2021 Mis à jour le 17/09/2021

On a parlé préparation et équipements avec Dorian Louvet, ex-aventurier à Koh-Lanta, qui participe au marathon des Sables dans le désert du Maroc, du 1er au 07 octobre prochain.

Comment tu te sens à moins d’un mois de la course ?

Je me sens bien je suis assez excité. Je ne sais pas trop à quoi m’attendre, je sais que ça va être dur, mais je suis prêt. J’ai fait 8 marathons en 8 jours y’a pas longtemps, je pense que ça me fait une bonne prépa, mais clairement, je ne vais pas pouvoir jouer les premiers rôles là-bas. Y’à mon côté compétiteur qui est un peu frustré, mais j’y vais pour vivre une belle aventure donc j’ai hâte d’y être. 

Ton défi des 8 marathons en 8 jours était une bonne préparation au MDS ? 

Ouais ça m’a forcément aidé, mais je pouvais m’arrêter, je ne transportais pas ma nourriture, des gens courraient avec moi, et puis ce n’était pas dans le désert. Je n’avais pas non plus barrières horaires. Je n’arrive pas plus compétitif que si je ne l’avais pas fait. Cependant, on peut dire que sur le côté mental, ça m’a préparé car cela reste un effort long. 

Alix et Mathieu (ex participants à Koh-Lanta) y participeront aussi, vous comptez faire le parcours ensemble ?

mathieu alix dorian koh lanta

A la base, j’avais proposé à Mathieu. Il m’avait dit qu’il serait susceptible d’être intéressé, et Alix également. Au début, on s’était dit qu’on le ferait peut être ensemble. Mais là, Mathieu est en forme puisqu’il sort troisième de l’UTMB, donc je pense qu’il va tenter quelque chose et voir comment son corps réagit. Moi, je vais plutôt me faire plaisir sur les premières étapes et si je vois que c’est très compliqué, je n’hésiterai pas à ralentir. J’y vais en mode détente, aucun objectif chrono. Je me dis que c’est une première, on verra ça se passe et et si ça me plaît vraiment et que je sens qu’il y a un truc à faire, pourquoi par revenir l’année d’après avec des objectifs un peu plus un peu plus élevés. 

C’est ton plus gros challenge sportif jusqu’à aujourd’hui ? 

Clairement oui. Même si les 8 marathons en 8 jours c’était plus long, les conditions externes n’étaient pas les mêmes. Je dormais à l’hôtel, je mangeais bien etc. Si on ne compte pas Koh-lanta non plus, alors oui, c’est mon plus gros challenge sportif.  

Quel modèle Mizuno tu vas choisir ? La marque te soutient beaucoup pour ce projet ?

mizuno wave mujin 8 chaussures

Je vais prendre la Mujin. J’hésitais aussi avec la Daichi plus compétitive et légère, mais on m’a conseillé de miser sur un chausson même si c’est plus lourd. J’ai un peu l’impression d’avoir des sabots aux pieds car je ne suis pas habitué d’avoir des chaussures aussi conforts, mais sur plusieurs jours, il vaut mieux privilégier le confort. 

Oui, j’ai échangé avec elle plusieurs fois, elle m’a clairement dit où elle pouvait m’accompagner et où elle ne le pouvait pas. Mizuno a été franc avec moi là-dessus, ce que je trouve super. Je ne risque pas de ne pas bien être équipé.

Quelles sont les marques qui t’accompagnent pour le reste des équipements ?

Je dois encore choisir mon sac. Ce que je sais normalement, c’est que mes guêtres et ma casquette saharienne viendront de chez Raidlight. Pour la nutrition on a un partenariat avec Lyophilisé and Co donc je devrais recevoir les produits d’ici peu. Enfin, les lunettes Julbo. Je sais que je serai très bien équipé pour cette course.

On a vu que tu avais testé les Rebellion, que peux-tu nous en dire pour l’instant ? 

mizuno wave rebellion femmes runpack

Ouais, je ne les ai testées qu’une seule fois. C’était sur un footing de 9km, on a couru à 5′ au kilo donc c’est pas le le meilleur moyen de tester ce genre de chaussure qui est quand même axée compétition. Je testerai dès que j’en aurai l’occasion en y mettant plus d’allure. Au premier abord, elles sont très confortables, et ont l’air de bien répondre sous le pied.

Avant, chez Mizuno, pour la compétition on avait des chaussures minimalistes avec la Duel ou la Sonic par exemple. Ce sont des chaussures très légères et qui tapent beaucoup. Là, avec la Rebellion ça change. J’ai un 10km à Paris fin septembre, ça sera l’occasion de tester la Rebellion en compétition, même si je n’ai aucun objectif,  c’est vraiment histoire de faire un peu de rythme. Je reviens tout doucement à un niveau que j’appelle correct, mais le chemin est encore long.

Tes modèles route et trail préférés chez Mizuno ? 

Mes paires références sur route sont la Rider et la Rider Neo. Je m’entraîne qu’avec ça, tout le temps. En compétition ça sera la Rebellion forcément. Actuellement, j’ai la Sonic, mais bon j’ai 32 ans donc j’ai besoin de confort et d’un peu plus d’amorti, choses que la Rebellion possède.

En trail, je n’en ai pas testé beaucoup, mais je dirais la Daichi car elle est assez dynamique. C’est notamment celle que j’avais à Koh-lanta, même si j’avais aussi une Rider !

 As-tu un objet ou un vêtement fétiche que tu prends tout le temps avec toi lors des courses/compétitions ? 

Non du tout mais c’est marrant car j’ai beaucoup de tocs, je suis pas mal superstitieux mais là pour le coup non. Quand on va sur une course on veut être le moins chargé possible donc je ne pense pas à prendre un objet ou une affaire en plus.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok