On a parlé du Brooks Trail Project avec Benjamin Saccenti

Publié le 22/10/2021 Mis à jour le 21/10/2021

On a échangé avec Benjamin Saccenti, spécialiste communauté chez Brooks, autour du Brooks Trail Project.

Benjamin est spécialiste communauté, son rôle chez Brooks va être lié en partie au consommateur final. En ce sens, il organise par exemple le Run Happy Tour. Au-delà de ça, son rôle est aussi de déployer la stratégie Trail de la marque, à l’échelle européenne, notamment sur la partie athlètes.

benjamin saccenti brooks

Comment le Brooks Trail Project projet a été initié ? 

Le projet de de l’Académie a été initié en tout début d’année. On a d’abord été contactés par l’Académie de Besançon qui cherchait des nouveaux partenaires. On voulait aller au-delà d’un simple partenariat, et s’investir sur le long terme avec les jeunes Traileurs. On s’est donc engagés sur quatre années. Nous avons pour ambition de devenir le réservoir de jeunes traileurs le plus important de France.

Pourquoi avoir basé cette académie à Besançon ? 

C’était celle qui avait le plus de sens pour nous, notamment sur l’accompagnement des jeunes, grâce à un staff complet et professionnel. Il y a des équipes complètes dans cette académie : entraîneur, préparateur physique, coordinateur sportif, nutritionniste, médecin, kiné… tout ce dont on a besoin pour développer au mieux le projet. L’idée ce n’est pas que les jeunes soient des champions en un an, ils doivent se construire dans la durée et à la sortie de cette formation, ils puissent avoir toutes les armes pour faire partie de l’élite du trail.

brooks trail project benjamin saccenti

Comment se font les détections ? Quels sont les principaux critères pris en compte ? 

Il y a une première étape où les jeunes peuvent s’inscrire, en nous donnant quelques infos sur leur pratique, leur situation, leurs objectifs etc. Pour cette année, on a déjà reçu une cinquantaine de dossiers, un peu partout en France. C’est plutôt bon signe pour nous qui voulons nationaliser le projet. Ensuite, on va sélectionner une trentaine de jeunes qui ont le profil adéquat, c’est à dire un niveau sportif plus ou moins national, mais aussi, qui ont un ou des projets.

Le 27 et 28 novembre, on organise des tests de sélection à Besançon où il y aura toute une batterie de tests. Tests physiques dans un premier temps : VMA ascensionnelle, test de descente sur un parcours trail… Le dernier jour, un entretien à la fois avec les jeunes mais aussi avec les parents pour s’assurer que le projet est compris de tous. On veut qu’il y ait un vrai environnement familial qui soit autour de tout ça, et ne surtout pas mettre de côté la partie scolaire. On veut absolument que les jeunes suivent ce double cursus : scolaire et sportif. On veut aussi créer aussi forte une cohésion d’équipe, c’est un point qui est important pour nous. Le talent c’est bien, mais on veut aussi qu’il y ait une aventure humaine au-delà de tout.

Le trail sera au cœur de la stratégie de Brooks dans les années à venir ? 

Alors oui, mais on ne veut pas non plus se détourner du running. Le running ça reste quand même notre cœur de cible. Nos produits sont connus et reconnus par la communauté donc on va continuer. Par contre, effectivement, on a une vraie volonté de réinvestir sur le trail. Pour 2021, ça s’est traduit par le fait de créer une nouvelle communauté, via la team Elite, l’académie et nos ambassadeurs locaux, mais aussi de proposer aux consommateurs et aux magasins de nouveaux produits.

brooks cascadia 16 chaussure trail 6

Quelle est la dotation que reçoivent les traileurs de l’académie à l’année ? 

Que ce soient les Élites ou bien les jeunes de l’Académie, ils reçoivent tous les mêmes produits. Ils ont bien sûr les produits de la gamme trail, donc la Cascadia ou encore la Catamount, mais aussi des produits de notre gamme running : une Ghost, qui est notre modèle polyvalent on va dire, mais aussi une Hyperion Tempo pour des entraînements, et une Hyperion Elite pour les compétitions. En plus des dotations chaussures, ils sont aussi totalement équipés sur la partie textile.

Est-ce que ces jeunes traileurs interviennent dans la conception des nouveaux produits ? 

Bien sûr, notre but, c’est que les athlètes nous fassent leurs retours sur les produits, pour qu’ils soient satisfaits de ce qu’on propose, mais que les consommateurs en général, le soient également. Le « monsieur tout le monde » est aussi très important pour nous car ce sont eux nos principaux testeurs.

Aujourd’hui, on arrive à répondre à la problématique de beaucoup de trailers. Une Cascadia pour quelqu’un qui est très polyvalent, qui va faire du court ou du long, une Catamount qui sera dynamique sur toutes distances également, une Divide pour celui qui débute le trail, sans oublier la Caldera, qui peut être idéale pour de très longues distances par exemple. Ce qui peut venir compléter la gamme aujourd’hui, c’est un modèle très léger, très dynamique, qui peut répondre à 100% à la problématique des jeunes de l’académie qui ne font que de courtes distances. C’est pour ça que nous souhaitons que les jeunes soient entièrement impliqués sur le projet.

brooks trail project benjamin saccenti 1

De nouveaux équipements verront le jour à la suite de ce projet ? 

Alors, la première étape, ça sera au niveau du textile, avec une collection spécifique à la pratique du trail. Le deuxième point de développement, c’est toute la partie des accessoires. Ce sont des choses qu’on a en tête. Par contre, cette année avec le team Élite, on est en partenariat avec Ultimate Direction. C’est aussi un point important pour nous : activer de nouveaux partenariats, pour que les marques puissent nous apporter leur savoir-faire, à travers des produits techniques et qualitatifs.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok