Quelles sont les différences entre une chaussure de route et une chaussure de piste ?

Publié le 14/11/2022 Mis à jour le 21/11/2022

Vous vous en êtes surement déjà rendu compte mais les pistards et les routards ne partagent pas le même type de chaussures. On vous explique les différences dans cet article.

Vous avez tous déjà regardé une compétition sur piste d’athlétisme. Que ce soit les Jeux olympiques, un meeting ou des championnats du monde, tous les athlètes possèdent des chaussures conçues pour la piste appelées dans le jargon « pointes ». Mais quelles sont les différences avec des chaussures de routes qui sont utilisées pour fouler l’asphalte ?

Quelles sont les différences entre une chaussure de piste et une chaussure de route ?

Nous pouvons noter une différence au niveau du poids de la chaussure. En moyenne, une chaussure taillée pour la compétition sur route va peser en moyenne  200g (et on ne parle même pas d’une chaussure de footing qui va avoisiner les 250/300g). C’est quasi le double du poids d’une chaussure de piste. Cette chaussure va être beaucoup plus légère puisqu’une Nike ZoomX Dragonfly va peser en moyenne 125g.

 

La deuxième différence intervient au niveau de l’empeigne. Sur des chaussures de route, le mesh va être souple et dans la plupart des cas, agréable au touché. Pour ce qui est des modèles destinés à la piste, le mesh va être assez raide mais ultra respirant.

La plupart des pistards ne mettent pas de chaussettes lors de leur compétition donc pour éviter de glisser à cause de la transpiration, les chaussures de piste sont les plus respirantes possible. De plus, les matériaux utilisés pour l’empeigne des chaussures pistes, sont des matériaux plus légers et permettent donc d’abaisser le poids total de la chaussure.

062021 Nike pointesDemieFond 14

Un paramètre important sur une chaussure de route c’est la semelle intermédiaire (partie entre l’empeigne et la semelle extérieure). C’est cette dernière qui va apporter l’amorti à la chaussure. Nous retrouvons différentes hauteurs de semelle intermédiaire, proche de zéro mm pour les ultra-minimalistes et jusqu’à plus de 40mm pour des chaussures d’entraînements sur route.

À noter que la hauteur de semelle est régie par la Fédération Internationale d’Athlétisme (IAAF). Une chaussure autorisée pour les compétitions sur piste doit posséder une hauteur de semelle inférieure à 20mm. Pour les compétitions sur route, la hauteur maximale autorisée est de 40mm. Certaines chaussures sont d’ailleurs uniquement conçues pour la compétition.

082022 runpack Nike ZoomX invincible 25

Sur une chaussure de piste, il n’y a quasiment pas de mousse (en comparaison d’une chaussure de route). C’était encore plus le cas avant l’arrivée des pointes « next gen ». Maintenant, les pointes possèdent une petite couche de mousse pour amener plus d’amorti et de dynamisme qu’avant, mais aussi favoriser l’économie musculaire.

La plus emblématique de toutes pour le demi-fond est la Dragonfly de Nike. Elle possède une faible couche de mousse ZoomX au niveau de sa semelle intermédiaire mais rien de comparable avec une chaussure de route classique.

Nike ZoomX Dragonfly

Pour finir, la plus grande différence se situe au niveau de la semelle extérieure et c’est ce qui différencie le plus une chaussure de route, d’une chaussure piste. Les modèles réservés à la piste sont dotés de clous appelés pointes qui viennent se visser directement sous la semelle (ou qui peuvent être déjà fixés selon les modèles). Elles ont pour but d’accrocher le tartan pour augmenter la traction et la propulsion des athlètes. C’est le même fonctionnement que les crampons pour une chaussure de trail.

Est-ce qu’on peut courir avec des chaussures à pointes sur la route ?

Il suffit d’avoir déjà chaussé des chaussures à pointes pour comprendre que la réponse est NON. Les pointes sont faites pour s’enfoncer dans un sol meuble, ce qui n’est absolument pas possible sur de la route. Il suffit d’enlever les pointes ? La réponse est encore NON, les chaussures de pistes sont exclusivement conçues pour la pratique sur le tartan. Sans les pointes, la paire est très instable et n’est pas faite pour se heurter à une surface dure. Vous risqueriez de glisser et il n’y aura presque pas d’adhérence.

Est-ce qu’on peut courir sur piste avec une chaussure de running ?

La réponse est oui ! Une chaussure de route peut également être utilisée sur une piste. Il est d’ailleurs conseillé pour un athlète qui s’entraîne régulièrement sur la piste de ne pas toujours utiliser des chaussures à pointes. Ces dernières laissent plus de traces au niveau musculaire qu’une chaussure de route. De plus, il est très agréable d’utiliser des chaussures de route sur la piste puisque cette dernière offre un support moins dur que la route et donc plus de rebond.

 

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok