Vêtements

PUMA travaille sur une collection de produits écolos et colorés grâce à des bactéries

Publié le 21/06/2020

De plus en plus de marques réfléchissent à des produits plus écoresponsables. Cette démarche est au cœur de la réflexion de l'équipementier PUMA qui explore des alternatives durables pour la fabrication et la teinture des textiles dans son dernier projet de biodesign intitulé "Design to Fade".

Depuis quelques années les équipementiers sportifs, soucieux de l’environnement, cherchent à produire des produits éco-responsables. On pense notamment à adidas et sa gamme Parley (PrimeBlue UB 20, SL 20 …), Allbirds et sa chaussure Tree Dasher ou encore Coureur du Dimanche et ses t-shirts écoresponsables made in France. Depuis 2016, PUMA entreprend également une démarche durable en présentant de nouvelles façons de réduire l’impact environnemental de la mode et des vêtements de sport. « Design to Fade » est le troisième projet de biodesign de la marque allemande et vise à développer une collection lifestyle et performance biodégradable. Un projet réalisé en collaboration avec le studio néerlandais Living Color et le studio de design suédois Streamateria.

Living Color fabrique des produits en utilisant une méthode de teinture qui n’utilise aucun produit chimique dangereux, moins d’eau et moins d’énergie. Cela minimise les effets négatifs sur l’environnement et contribue à un monde meilleur.  » Living Color explore une alternative aux colorants textiles dérivés de la pétrochimie en utilisant des bactéries naturelles qui produisent des pigments, ainsi qu’en créant une nouvelle esthétique naturelle. » a déclaré l’une des co-fondatrices de Living Color.

Quant aux produits Streamateria, ils sont conçus pour se dégrader après une période d’utilisation prédéterminée. Les méthodes de bio-fabrication utilisées garantissent qu’ils nourrissent l’environnement naturel lorsqu’ils se décomposent et transforment les déchets en énergie. En clair le but est de créer un tissu durable mais avec une courte durée de vie, qui deviendra ensuite une source de matières premières après avoir été porté.

« La vision est de concevoir un écosystème entièrement durable pour la consommation de vêtements qui fonctionne de la même manière que nous consommons des aliments. La collaboration avec PUMA a déclenché notre processus d’innovation en fournissant cadre solide avec les équipes de PUMA et PUMA a designé les vêtements avec ses critères de performance.  » a déclaré Erik Lindvall, l’un des co-fondateurs. Les matériaux Streamateria sont construits à partir d’une structure de maille imprimée, qui est enduite d’un bioplastique, créant un vêtement qui permet à l’athlète de toujours garder le corps à bonne température.

Cette collaboration s’inscrit totalement dans l’ADN de PUMA et permet aux deux studios de se faire entendre en portant leurs idées et leurs innovations à un tout autre niveau, par le biais d’un des leaders du monde du sport. Pour PUMA c’est l’opportunité d’explorer des alternatives durables pour la fabrication et la teinture des textiles, tout en proposant des produits de performance. «Notre époque nous oblige à repenser non seulement ce que nous créons, mais aussi comment nous créons. Avec Design to Fade, nous travaillons sur un avenir qui se concentre sur des méthodes de production durables et des matériaux recyclables.», a déclaré Romain Girard, responsable senior de l’innovation chez PUMA.

Pour le moment aucun produit n’a encore été commercialisé mais PUMA et ses collaborateurs travaillent activement dessus pour que ce projet prenne vie. Ce qui permettrait peut-être de changer nos consommations et de contribuer à un monde plus responsable et plus durable.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok