Comment bien s’équiper pour courir sous la pluie ?

Publié le 20/11/2020

Les jours pluvieux se font de plus en plus nombreux et peuvent parfois nous démotiver, lorsqu'on est mal équipés. On vous présente quelques pour performer lors des jours pluvieux.

Certaines personnes adorent courir sous la pluie et sentir cette fraîcheur sur le visage, redonnant un second souffle. Tout dépend bien évidemment du degré de perturbation ! Néanmoins, il est important de bien s’équiper pour affronter au mieux l’intempérie. Non seulement pour les performances qui seront meilleures, mais également pour le plaisir personnel qui n’en sera que décuplé.

Portez des vêtements adaptés

Certains matériaux tels que le coton ou encore la laine absorbent l’eau, ce qui ne rend pas votre sortie agréable, étant donné que vous vous sentirez lourd. Pour parer à cela, il faut opter pour des matières légères et respirantes, c’est à dire qui évacuent la transpiration. Lors de fines pluies, les veste dites « déperlantes » suffisent. Elles ne sont pas imperméables, mais laisse glisser les gouttes de pluie sur le vêtement, sans les faires pénétrer – en fonction de niveau de l’intempérie et du temps pendant lequel vous allez courir.

Lors de fortes pluies, une veste imperméable est nécessaire. Cette imperméabilité se traduit par une membrane, généralement Gore-Tex. En plus d’empêcher l’eau de traverser le vêtement, cette membrane confère une bonne respirabilité du produit, afin que vous ne transpiriez pas de l’intérieur.

Les vestes imperméables possèdent plusieurs niveaux d’imperméabilité et de respirabilité, se calculant en Schmerber et MVTR (Taux de Transmission de Vapeur d’Eau) respectivement. Plus ces mesures sont élevées, plus la membrane sera qualitative. Les vestes imperméables d’entrée de gamme sont généralement équipées de membranes dites 10k-10k. On monte ensuite en gamme avec des vestes 20k-20k, puis les 30k-30k pour les plus hauts de gamme.

En plus de cela, privilégiez les vêtements réfléchissants. La pluie peut troubler la luminosité ou la vision, des potentiels conducteurs, si vous courez sur route. Qui dit pluie dit automne/hiver, saisons où les jours sont plus courts, donc les runs nocturnes plus nombreux. Les bandes réfléchissantes sur les vêtements vous assurent une sécurité supplémentaire.

Ne pas négliger non plus les premières couches qui se doivent d’être le plus respirantes possible pour également favoriser l’évacuation de la transpiration, l’un sans l’autre ne serait pas utile. Si le froid s’invite à la partie, une deuxième couche dite isolante peut s’avérer nécessaire, en-dessous votre veste. C’est ce qu’on appelle le système des trois couches ou encore la technique de l’oignon.

guide-comment-bien-courir-sous-la-pluie-running-runpack

Portez des chaussures adaptées

Courir sous la pluie avec des chaussures trempées, c’est pas la joie. C’est gênant, ça fait du bruit et ça abîme le modèle. Pour pallier à cela, privilégiez des chaussures de trail Gore-Tex (GTX). Elles sont imperméables et ne laisseront pas les gouttes s’infiltrer. Attention cependant aux trails trop rudes, si des rivières sont sur votre chemin et que le pied plonge au complet, l’eau infiltrée ne s’évacuera pas de si tôt !

Pour les chaussures de route, il existe des modèles adaptés, tels que les versions Shield des Nike Pegasus. Elles ne sont pas imperméables, mais bien déperlantes, en plus de posséder une accroche supplémentaire au niveau de la semelle extérieure pour plus de sécurité.

Alerte idées reçues, les bombes imperméabilisantes ne sont pas efficace face aux intempéries. Au mieux, elles protègent le mesh de vos chaussures, mais elles ne remplaceront jamais une membrane imperméable. Gardez ces bombes pour vos chaussures de ville, cela vous sera plus utile.

Attention à bien sécher vos chaussures après votre sortie ! Un séchage naturel est conseillé, à l’aide de papier journal  si vous le souhaitez, pour favoriser l’absorption. Pensez également à bien retirer vos semelles. Cela élimine les bactéries et vos chaussures gagneront en longévité.

guide-comment-bien-courir-sous-la-pluie-running-runpack-

Portez un couvre-chef

Souvent conseillées lors des jours ensoleillés, les casquettes ou encore les visières peuvent également s’avérer utiles lors des jours pluvieux. Protéger son visage de la pluie vous enlèvera une gêne. Vous verrez et respirerez mieux et passerez moins de temps à essuyer l’eau de vos yeux.

Comment éviter les frottements ?

Les jours de pluie favorisent souvent les frottements. En plus d’être désagréables, ces ils peuvent « s’aggraver » ou créer des potentielles irritations ou ampoules. Les zones souvent susceptibles d’être impactées sont : les pieds, l’entre-jambes, les aisselles etc. Pour éviter ces désagréments ; chaussettes épaisses et hautes sont conseillées, crèmes anti-frottements à appliquer avant la sortie ou encore shorts classiques et aérés (en fonction de la température évidemment) sont à privilégier, afin que l’eau ne stagne pas.

Articles similaires

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok