Testing

Retour sur la Sonic RA MAX 2 testée lors de l’Apérun organisé par Salomon

Publié le 19/06/2019

Le 9 mai dernier se déroulait à Nantes l’Apérun annuel avec Salomon. Le principe de cet événement est de rassembler des coureurs nantais (et des environs) pour tester les nouvelles « road running » de ladite marque.

Cette année, Salomon nous propose la version 2.0 des trois déclinaisons de la Sonic. À savoir, la Sonic RA Pro 2 qui se veut plus dynamique et légère que ces deux consœurs, la Sonic RA 2 et la Sonic RA MAX 2. Ces deux derniers modèles diffèrent en partie de par leur amorti respectif. Par MAX sous-entendez « maximum d’amorti » pour plus de confort à chaque foulée.

De mon côté, lors de cet événement j’ai testé la Sonic RA MAX 2. Deux semaines après le Marathon de Nantes, encore gênée par mon genou et mon tendon, j’ai préféré jouer la carte de la sûreté en optant pour le maximum d’amorti. En effet, cette paire qui se veut légère (240g) est dotée d’un drop de 10mm, la hauteur de semelle à l’avant du pied est de 20mm et de 30mm au talon. En somme, c’est une chaussure vraiment confortable pour vos entraînements et vos sorties de récupération, à allure footing.

chaussures-running-salomon-sonic-ra-2-max

Place maintenant aux impressions / sensations. Tout d’abord, esthétiquement parlant le modèle rose/noir passe très bien, je les trouve plutôt simples et décontractées, il en va de même pour le modèle bleu/noir des hommes. Une fois les chaussures enfilées j’ai l’impression que mon pied va se balader, ça me change de la finesse de mes Adidas, je n’ai pas l’habitude alors je serre bien les lacets. Quelques petits sauts et petites foulées en attendant le départ, la chaussure rebondit bien, je ne sens presque rien, c’est agréable.

Un parcours d’environ 6,5km durant lequel j’ai pu courir à allure footing et faire quelques accélérations sur une centaine de mètres. Dans les faits, c’est un peu court pour se rendre compte des réelles capacités de la chaussure mais ça permet tout de même de se faire un avis. Lors de cette sortie, j’ai eu un départ un peu difficile, j’avais des fourmillements dans les pieds, je ne sais pas si c’était à cause du froid ou du serrage de lacets mais c’est passé après quelques minutes. Le début s’est donc fait tranquillement, ma foulée était fluide, la Sonic suit bien les mouvements qu’on lui impose grâce à la technologie Geometrie Decoupling et mon pied a finalement su trouver sa place dans la chaussure sans se balader.

Est ensuite venu le moment où j’ai testé le fractionné, je me suis fait plaisir, la chaussure a du répondant dans les phases d’accélération mais il est vrai qu’elle se veut moins réactive et dynamique que la paire que j’ai dans mon placard. Elle offre cependant une adhérence à la pointe grâce au Contagrip FA, par temps humide c’est un bon atout qui vous évitera les glissades. Enfin, lors de la phase de récupération, j’ai, à nouveau, apprécié le confort de la chaussure. Lors de ce parcours, je ne vous cache pas qu’avec mes blessures j’avais peur d’avoir des douleurs mais ce fut une surprise de constater que ni mon genou, ni mon tendon n’aient souffert durant la séance, l’amorti plus important de cette chaussure y a sûrement contribué.

En conclusion, si vous cherchez une chaussure pour vos footings, si vous cherchez le plaisir plus que la performance lors de vos compétitions, si vous commencez à courir régulièrement, si vous êtes un profil plutôt « lourd » alors cette paire à 140€ sera parfaite pour vous.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok