Chaussures de running

Hoka One One Mach 4 – Test et avis

Publié le 19/06/2021 Mis à jour le 13/09/2021

Nous avons testé la Mach 4 d'Hoka One One, légère, confortable et dynamique, pensée pour les séances d'entraînement rythmées. Nous vous disons ce que nous en avons pensé !

Lancée en février dernier, la Mach 4 est une chaussure inspirée des modèles performants Rocket X et Carbon X2 d’Hoka One One. La forme de sa semelle avec un allongement en forme de W au niveau du talon est en effet non sans rappeler le design de la Carbon X 2. Mais si elle s’inspire de ces modèles à plaque carbone, elle se place plutôt du côté de l’entraînement, proposant à la fois dynamisme et amorti pour vous suivre sur vos séances rythmées.

Hoka One One Mach 4 Test Avis runpack

Nous avons eu la chance de tester cette Mach 4, très retravaillée par rapport au modèle précédent. Après une centaine de kilomètres parcourus avec cette chaussure aux pieds, sur des footings comme des séances rythmées, il est temps pour nous de vous dire ce que nous en avons pensé !

Hoka One One Mach 4 – Les caractéristiques techniques :

  • Type de foulée : universelle/neutre
  • Drop : 5mm
  • Poids : 205g (F) / 216g (H)
  • Prix : 140,00€

Confort

Note :

(8/10)

Dès les premiers instants où l’on place son pied dans la Mach 4, on s’y sent à l’aise ! L’empeigne a été retravaillée sur ce modèle avec une tige en TPU brodé. On remarque véritablement les lignes de tressage sur le mesh et outre l’aspect esthétique, ce matériau offre une belle respirabilité. Même par temps chaud, le pied respire très bien. Un bon point donc pour cette chaussure qui peut vous suivre sur vos sorties longues où les pieds ont tendance à être en surchauffe.

Hoka One One Mach 4 Test Avis runpack

La languette a également été revisitée dans une forme plus fine et molletonnée à l’intérieur pour plus de confort. Elle enveloppe très bien le dessus du pied et évite les points de pression liés au laçage. Cette languette est d’ailleurs en partie reliée à la semelle extérieure via des soufflets ce qui permet de bien envelopper le pied.

Hoka One One Mach 4 Test Avis runpack

Le col de la chaussure assure également un bon accueil du pied avec une forme assez prononcée qui remonte sur le talon d’Achille. Un rembourrage a été ajouté sur ce col et assure ainsi un très bon confort au niveau du cou de pied.

Amorti

Note :

(8/10)

Comme sur la Mach 3, on reste sur une semelle en ProFly. Au premier abord, je vous l’accorde, j’étais un peu perplexe sur les capacité d’amorti de cette chaussure tant la mousse semble ferme. Mais les apparences sont parfois trompeuses et j’ai été agréablement surprise par l’amorti de cette chaussure. La mousse ProFly paraît dense et ferme, mais elle reste tout de même souple, confortable et apporte un bel amorti sans être trop molle ! C’est véritablement le bon compromis pour une chaussure qui peut vous suivre sur des sorties, même longues, avec du rythme.

Hoka One One Mach 4 Test Avis runpack

Attention en revanche, si l’amorti reste bon, cette chaussure sera trop juste pour les coureurs de poids lourd (+85kg chez les hommes et +70kg chez les femmes).

Dynamisme

Note :

(8/10)

La Mach 4 est indéniablement une chaussure dynamique, adaptée pour vos séances d’entraînement rythmées ! Le mix entre une mousse apportant dynamisme et un profil de semelle incurvé ne peut que faciliter le déroulé de chaque foulée. L’extrémité extérieure en W permet en plus d’accentuer le profil incurvé et offre notamment aux coureurs à attaque talon la possibilité d’avoir une foulée encore plus fluide.

Hoka One One Mach 4 Test Avis runpack

Son poids léger est aussi un atout puisqu’elle ne pèse que 205g pour les femmes et 216g pour les hommes. Pour les coureurs qui ne souhaitent pas utiliser de chaussure à plaque carbone sur leur séance, notamment pour conserver leur qualité de pied, c’est vers ce modèle qu’il faut se tourner chez Hoka selon nous.

Maintien

Note :

(8/10)

Le maintien du pied dans la Mach 4 est plutôt bon. Le système de laçage est efficace même si les lacets sont beaucoup trop longs à notre goût ! Le col de la chaussure qui remonte au niveau du talon assure aussi un bon maintien du pied.

Hoka One One Mach 4 Test Avis runpack

Le chausson reste quant à lui assez large pour permettre au pied de bien s’exprimer. Comme évoqué plus haut, la languette est reliée à des soufflets qui viennent bien englober le pied de part et d’autre et évite au pied de se balader de façon désagréable dans la chaussure (sans pour autant le compresser).

Stabilité

Note :

(7/10)

La Mach 4 propose une belle stabilité avec une semelle relativement large qui permet une certaine sérénité à chaque foulée.

Mais si la semelle extérieure présente un design gaufré avec de nombreuses rainures, selon nous, cette Mach 4 est à utiliser uniquement sur l’asphalte ! La traction n’est en effet pas le fort de cette chaussure sans réel grip. Pour l’avoir testée sur chemin, le pied peut parfois parfois déraper, notamment en virage. N’optez donc pas pour ce modèle si vous souhaitez faire vos séances sur chemins (même stabilisés), d’autant plus que les rainures dans le sens de la largeur accueillent très facilement les petits cailloux qui peuvent s’y glisser.

Verdict

Finalement, cette Mach 4 d’Hoka One One est une très belle découverte et est totalement validée pour les sorties rythmées ! Il s’agit d’un bon modèle complémentaire aux chaussures à plaque carbone qui peuvent être ainsi réservées pour la compétition. Elle convient néanmoins uniquement aux coureurs de poids léger à moyen (-85kg chez les hommes et -70kg chez les femmes). Ceux-ci pourront tout à fait l’utiliser sur leurs footings, sorties longues rythmées ou fractionnés courts type VMA. Et si bon vous semble, vous pouvez aussi très bien la porter sur quelques compétitions sur route, du 10km au semi-marathon voire même marathon pour les plus rapides d’entre vous !

Hoka One One Mach 4 Test Avis runpack

On apportera tout de même un petit bémol à ce modèle : la semelle extérieure sans réel grip semble fragile et s’abîme assez vite. Au bout de 100km, cette semelle extérieure montre déjà quelques signes de fatigue (même si la semelle intermédiaire reste toujours autant efficace et intacte en termes de sensations de course).

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok