Peut-on courir avec de la musique en compétition ?

Publié le 12/11/2021

Beaucoup de coureurs écoutent de la musique lors de leurs entraînements. Est-il possible d'en écouter lors de compétitions officielles ?

Selon une étude de l’Observatoire du running, 68 % des coureurs occasionnels écoutent de la musique en courant. Un pourcentage assez impressionnant quand on sait que la musique est souvent interdite en compétition. Mais alors est-il possible d’écouter de la musique en compétition officielle ?

Interdiction par la Fédération française d’Athlétisme

Écouter de la musique est évidemment interdit lors des compétitions sur piste. Mais en 2015, la Fédération Française d’Athlétisme interdisait aussi le recours à la musique lors de compétitions officielles. D’après la règle RT6.2 (anciennement F144.2b) :

« Le Règlement sportif de la FFA, n’autorise pas les aides apportées aux athlètes en compétition, que ce soit par utilisation de certains matériels, ou en ayant recours à un ou des accompagnateurs. En dérogation à l’article RT6 dudit règlement, l’utilisation d’appareils permettant l’écoute de la musique durant la compétition est tolérée sous la responsabilité exclusive de son utilisateur (l’isolation par rapport au milieu ambiant procuré par ces dispositifs ne permet pas d’identifier certains dangers et est un facteur de risques pour son porteur et pour les tiers). »

La musique est donc interdite sur toutes les courses labellisées FFA. Si la FFA a instauré cette règle, c’est que d’après certaines recherches, la musique améliore les performances sportives. Elle est donc considérée comme dopante pour le coureur.

La musique : un dopant pour le coureur ?

On a tous déjà couru au moins une fois en musique. On l’a tous remarqué, cela rend la sortie moins monotone et cela peut nous permettre de prendre plus de plaisir. Ce plaisir créé est en fait une sécrétion d’endorphines. Le coureur est plus heureux, se focalise moins sur la course et son effort, il est donc meilleur. Plusieurs études ont été menées et ont prouvé le bienfait de la musique sur les performances sportives. C’est pour cela que la musique est vue comme dopante. Pour que tout le monde soit sur le même pied d’égalité elle est interdite sur les événements officiels FFA.

Interdire la musique en compétition : une règle pas toujours appliquée

Malgré cette réglementation prononcée par la FFA, dans les faits, les choses sont souvent beaucoup moins strictes. Il est par exemple compliqué de faire appliquer cette règle par les organisateurs de courses avec plusieurs dizaines de milliers de participants. Les casques et écouteurs sont donc la plupart du temps tolérés au coeur du peloton mais sachez que si l’organisation le souhaite, elle peut tout a fait vous disqualifier pour non-respect du règlement.

Si vous recherchez un casque pour écouter votre musique , on vous conseille les casques à conduction osseuse d’Aftershokz. L’Openmove est par exemple l’entrée de gamme de la marque, mais propose un très bon son, est léger, confort et vous offre la possibilité de prêter attention à l’environnement qui vous entoure. Ça vous permettra d’ailleurs de profiter de l’ambiance de course autour de vous (une bonne ambiance qui vaut parfois mieux que toutes les musiques du monde pour garder la motivation 😉) !

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok