Chaussures de running

Nike offre une paire de Alphafly à tous les participants aux sélections américaines sur marathon

Publié le 27/02/2020

Les trials, épreuve de sélection pour le marathon des Jeux Olympiques pour les athlètes américains, auront lieu samedi 29 février. À cette occasion, Nike offre une paire de AlphaFly à tous les participants.

La rumeur courrait depuis quelques temps, mais rien n’avait été confirmé par Nike. Aujourd’hui, le site Runner’s World a annoncé avoir eu la confirmation de l’équipementier américain: Nike va bien offrir une paire de Nike AlphaFly à tous les participants aux Olympic Marathon Trials qui le souhaitent. Ils seront environ 700 à prendre le départ de la course à Atlanta, et l’équipementier américain leur proposera, à tous, sans exception, de courir avec cette dernière innovation. Au retrait du dossard, chaque athlète pourra donc, s’il le souhaite, récupérer sa paire de Nike AlphaFly, sans obligation de courir avec.

L’information avait notamment été révélée par un tweet de Patrick Reaves, salarié de Nike et qualifié pour les Trials pour le Bowerman Track Club. Ce tweet a été supprimé depuis, mais en voici la capture d’écran :

twitter_alphafly_patrick_reaves_alphafly_nike_runpack

Source : Runner’s World

Pour une égalité des chances ou gros coup marketing ?

En proposant cette chaussure ultra innovante à tous les participants, Nike répond aux critiques qui fusent depuis quelques jours, voire quelques mois. En effet, la critique principale réside sur le fait que l’AlphaFly, tout comme la Nike Vaporfly Next%, impliquent un manque d’équité sur les compétitions. Cette dernière est vendue à un prix très élevé de 275 euros et n’est disponible qu’en petite quantité chez les différents distributeurs. Il en va de même pour la AlphaFly, qui n’est toujours pas commercialisée, et donc indisponible au grand public. On ne connaît également pas son prix, mais on peut imaginer qu’il sera encore supérieur à celui de la Vaporfly Next%.

Certaines voix s’élèvent donc pour critiquer le manque d’équité induit par l’accès difficile à ces innovations. Les athlètes Nike seraient alors favorisés par rapport aux autres et les compétitions seraient alors peu équitables. En faisant cette offre surprenante à tous les athlètes, sans exception, Nike rabat donc complètement les cartes. L’intention première reste tout de même floue : la marque au swoosh est-elle sensible à l’égalité des chances ou souhaite-t-elle simplement faire un gros coup marketing ?

NIKE_AIR_ZOOM_ALPHAFLY_NEXT_PERCENT_ATHLETES_RUNPACK

Les AlphaFly autorisées en tant que prototypes jusqu’au 30 avril

Malgré les nouvelles règles imposées par World Athletics le mois dernier, la Alphafly est autorisée en tant que prototype sur ces Trials (la paire n’est toujours pas commercialisée pour le grand public). À compter du 30 avril, une telle pratique ne sera plus possible. Les chaussures devront en effet être commercialisées et disponibles pour le grand public au minimum 4 mois avant toute utilisation en compétition officielle. Les autres critères imposés par la fédération internationale concernent la semelle de la chaussure. Celle-ci ne doit pas dépasser les 40mm et doit contenir au maximum une plaque, qu’elle soit faite de carbone ou d’un autre matériau. La Alphafly remplit bien tous ces critères.

Nike n’est pas la seule marque à proposer des prototypes à ses athlètes sur les compétitions avant la date critique du 30 avril. On devrait donc ainsi voir les nouveaux modèles de Saucony, de New Balance ou d’Asics aux pieds des athlètes qu’ils sponsorisent ce samedi 29 février à Atlanta.

Toujours d’après les informations de Runner’s World, la AlphaFly devrait être disponible pour les membres Nike Plus à compter de ce 29 février, mais dans des stocks très limités.

La proposition va-t-elle séduire les participants aux trials ?

Maintenant, la question reste de savoir si les athlètes vont accepter de porter ces chaussures sur la course. La chaussure étant offerte à quelques jours de l’échéance, il est risqué pour un athlète de chausser un tout nouveau modèle pour une course si importante, avec un gros travail réalisé en amont. Bon nombre d’athlètes se poseront certainement la question de savoir si cette prise de risque en vaut le coup. Mais nous sommes prêts à parier qu’une majorité d’athlètes non-sponsorisés feront le pari de tester cette paire le jour-J, afin d’accroître leurs chances de performer sur ce marathon.

Pour les athlètes sponsorisés par d’autres marques, le problème est bien différent. Ils devront porter les modèles conçus par leurs sponsors, et ne pourront pas bénéficier des technologies proposées par la AlphaFly. Nous ne sommes tout de même pas à l’abri de voir quelques chaussures maquillées ou masquées, à l’instar de quelques petites pépites déjà repérées sur différentes courses internationales.

Quelques athlètes sont déjà venus récupérer leurs paires. Plusieurs photos sur les réseaux sociaux en témoignent.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Athletes at the US Olympic trials marathon starting to get their free Alphaflys! 📸: @ryanmiller34

Une publication partagée par Protosofthegram (@protosofthegram) le

Rendez-vous donc samedi, pour voir si l’offre de Nike a séduit les runners qui se présenteront sur la ligne de départ. La course sera retransmise en direct sur NBC.

Articles similaires

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok