Chaussures de running

World Athletics interdit l’utilisation des Vaporfly et Alphafly Next% en compétition sur piste

Publié le 29/07/2020

La fédération internationale d'athlétisme, World Athletics, a précisé les règles en matière d'épaisseur de semelle pour les chaussures de compétition. Et c'est officiel : les Vaporfly et les Alphafly Next% ne pourront plus être utilisées sur la piste.

Fin janvier, World Athletics avait communiqué de nouvelles règles concernant les chaussures de compétition dans le but de préserver l’intégrité de ce sport. Cette annonce avait pour but de donner aux athlètes des informations assez claires avant les Jeux Olympiques de Tokyo qui devaient se tenir cet été. Mais le report de cette compétition olympique a permis à la fédération internationale d’avoir un peu plus de temps pour se pencher sur le sujet.

Hier, mardi 28 juillet, elle a donc annoncé avoir fait quelques amendements à cette réglementation, en clarifiant les choses pour chacune des disciplines de l’athlétisme. Ces règles modifiées seront valables jusqu’à fin 2021 a minima. « Nous disposons désormais d’une meilleure vue d’ensemble des technologies qui ont déjà investi le marché. Il nous faut fixer des règles qui permettront de maintenir le statu quo jusqu’après les Jeux olympiques de Tokyo », a déclaré M. Ridgeon, président de World Athletics.

runpack-vaporfly-next%-3

Les Vaporfly et les Alphafly Next% interdites sur piste

World Athletics a donc précisé l’épaisseur maximale de semelle autorisée pour chacune des épreuves.

Pour tous les concours, qu’ils soient des sauts ou des lancers, l’épaisseur de la semelle ne devra pas dépasser 20mm. Une seule exception parmi ces concours: le triple saut. Pour cette épreuve, une semelle de 25mm sera autorisée.

La plus grande information de ces amendements reste liée aux courses sur piste. Pour les courses jusqu’au 800m exclu, les athlètes pourront porter des chaussures avec une semelle d’une épaisseur maximale de 20mm. Pour les courses à partir du 800m, seulement une semelle de 25mm sera autorisée. Les Alphafly et les Vaporfly Next% sont donc désormais bannies à partir du double tour de piste. La Alphafly dispose en effet d’une semelle de 35mm à l’avant et de 39mm à l’arrière, alors que la Vaporfly Next% a une semelle haute de 32mm à l’avant et 36mm à l’arrière. Finis donc les 5000m avec ces chaussures à plaque de carbone aux pieds ! Il en va bien sûr également de même pour les chaussures distribuées par les autres équipementiers comme la Endorphin Pro de Saucony, les Adios Pro et Adizero Pro d’adidas ou la Hyperion Elite de Brooks. En revanche, la METARACER d’ASICS avec sa semelle haute de 15mm à l’avant et 24mm à l’arrière semblerait pouvoir être utilisée puisqu’elle respecte les 25mm requis.

ASICS_METARACER 1

La règle pour les cross reste similaire à celle attribuée aux courses sur piste: seule une semelle inférieure à 25mm est autorisée.

En revanche, pas de modification pour les courses sur route: la hauteur autorisée reste de 40mm. Toutes les chaussures à plaque de carbone actuellement sur le marché respectent donc parfaitement cette règle et pourront continuer à vous accompagner vers vos RP.

Un système de mise à disposition des chaussures pour une plus grande équité

World Athletics a aussi précisé qu’un « système de mise à disposition des chaussures d’athlétisme » sera instauré pour les athlètes non sponsorisés. Un certain nombre de chaussures, gratuites et/ou à l’achat, seront donc obligatoirement distribuées par les équipementiers un mois avant la compétition internationale. L’objectif est simple: proposer une plus grande équité et éviter de donner un quelconque avantage compétitif à certains coureurs. Cette mesure concernera essentiellement les athlètes qualifiés pour des compétitions internationales.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok